Whisky, le billet sévèrement tourbé

Après avoir fouillé dans mes notes, je me décide enfin à sortir ce petit billet sur les whiskies, récupérant de nombreuses dégustations depuis octobre de l’année dernière (« il était temps » hurlent les fans au fond de la salle). Donc le voici le voilà, le roman du whisky sévèrement tourbé, avec pas moins de 14 whiskies dégustés, qu’ils soient écossais (Speyside, Islay, Highland, Arran), japonais ou américains !

L’américain

Pikesville Supreme

Alors ici, on attaque direct sur du straight rye whiskey. Pour information, c’est donc un whisky de céréales comprenant au moins 51% de seigle (là où le Bourbon est à 51% de maïs).
Finalement, Le Pikesville se montre aromatiquement proche d’un bourbon habituel (Jack Daniel’s, Jim Beam, Four Roses…), mais avec une complexité supplémentaire. On y ressent un côté fortement vanillé, un peu gras et crémeux. Le tout en étant aussi facile et agréable à boire qu’un bourbon « classique », une réussite dans un sens.

Pays : Etats-Unis
Région : Kentucky
Appellation : Rye Whiskey
Domaine : Pikesville
Cuvée : Supreme
Millésime : Sans
Prix : Aux alentours de 30€

Les japonais

Nikka Pure Malt White

nikka_pure_malt_whiteNous avons déjà beaucoup parlé du groupe Nikka par ici. Assemblage de whiskies des distilleries de Yoichi et Miyagikyo, chaque blend est souvent savamment dosé pour donner ce qu’il y a de mieux. Là où le Pure Malt Black jouait sur une tourbe légère et la fraîcheur, le White cherche plutôt à aller du côté très tourbé et marin.
Les épices sont fortes, et on ressent bien la tourbe en bouche, bien présente. La finale s’avère très marine, limite saline, réussissant donc avec brio son pari.

Pays : Japon
Région : Hokkaido (Yoichi) & Sendai (Miyagikyo)
Appellation : Blend
Domaine : Nikka
Cuvée : Pure Malt White
Millésime : Sans
Prix : Aux alentours de 45€

Hakushu Distiller’s Reserve

hakushu_distillers Hakushu est une des distilleries du groupe Suntory. Nous sommes ici dans la région du Chūbu. C’est une des distilleries qui produit les whiskies utilisés dans les Blend de Hibiki. Hakushu produit généralement des whiskies très salins, d’une belle fraîcheur.
Dans ce Distiller’s Reserve, le côté marin s’efface au profit des notes d’agrumes, mais on retrouve la droiture, la fraîcheur et netteté de la distillerie. La tourbe est fine, la finale sèche. Sympathique pour ceux qui n’aiment pas les whiskies trop amples.

Pays : Japon
Région : Chūbu
Appellation : Single Malt
Domaine : Hakushu
Cuvée : Single Malt Whisky
Millésime : Sans
Prix : Aux alentours de 60€

Yamazaki Distiller’s Reserve

Yamazaki est l’autre distillerie de Suntory, fournisseur aussi des whiskies constituant l’Hibiki. Elle est située dans le Kansai. Pour la petite histoire, c’est la première distillerie japonaise, fondée en 1923.
Ce Distiller’s Reserve est beaucoup plus exubérant que son petit frère d’Hakushu. Ici, on est sur une belle tourbe, des épices fines, et quelques notes presque herbacées. La finale est longue et des arômes de noisette et autres fruits à coque s’expriment.
Autre distillerie, autre expression.

Pays : Japon
Région : Kansai
Appellation : Single Malt
Domaine : Yamazaki
Cuvée : Single Malt Whisky
Millésime : Sans
Prix : Aux alentours de 60€

Nikka Single Cask Coffey Malt 1998

nikka_coffey_malt_1998Contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, il n’y a rien de torréfié, et globalement rien qui se rapporte au café dans ce whisky. Non, le Coffey est le nom de l’alambic à colonne inventé par Aeneas Coffey en 1830 par opposition à l’alambic charentais (dit Pot Still). Si vous êtes sages, je vous expliquerai tout cela en détail.

Bref, ce whisky est donc issu exclusivement d’orge malté distillé dans un alambic à colonne, et le tout mis dans une barrique depuis 1998. Et comme on est devant un Single Cask, on sait que la bouteille vient d’une seule et même barrique.
Le nez est hyper étonnant, très médicinal, rappelant un peu la typicité Islay. Mais en même temps, on a une bouche très gourmande, avec des arômes de chocolat, caramel (merci à la barrique), le tout étant d’une très bonne longueur. Un super whisky ? On peut le dire.

Pays : Japon
Région : Hokkaido (Yoichi) & Sendai (Miyagikyo)
Appellation : Blend
Domaine : Nikka
Cuvée : Single Cask Coffey Malt 1998
Millésime : 1998
Prix : Aux alentours de 150€

Nikka Single Cask Malt Whisky Yoichi 1988

Ce whisky a fait beaucoup de bruit en 2013, considéré comme un des Single Malt les plus aboutis du monde : Excusez du peu !
Et il faut dire que la complexité est bel et bien là. Si le nez ressort sur des notes très sucrées dues au passage en barrique neuves de chêne américain (la crème brulée est vraiment très présente : je vous laisse donc en déduire les notes à la fois toastées et vanillées très bien intégrées), la bouche est d’une très belle complexité. A la fois opulente, riche et gourmande, les notes de fruits, boisé et tourbé s’allient très bien.
Petit défaut s’il en faut un, une note peut-être une peu trop éthylique en bouche, les 62° d’alcool n’étant pas encore parfaitement fondus pour mon palais.

Pays : Japon
Région : Hokkaido
Appellation : Single Malt
Domaine : Yoichi
Cuvée : Single Cask Malt Whisky
Millésime : 1988
Prix : Aux alentours de 220€

Les écossais du Speyside

Glenfarclas The Private Reserve 2003

glenfarclas_private_2003Glenfarclas est une « vieille » distillerie du Speyside, indépendante depuis le 19e siècle ) .Ce whisky est issu d’une double maturation (après un premier vieillissement en fût, il est transféré – affiné – dans un fût différent). Petit tirage de seulement 5 fûts de sherry (bien plus coûteux que ses cousins américains).
Et ça donne quoi alors ? Un whisky très aromatique, où le fruit un peu confit côtoie les notes d’épices et de vanille. La structure est belle et la finale sucrée, gourmande. Un beau moment de whisky.

Pays : Ecosse
Région : Speyside
Appellation : Single Malt
Domaine : Glenfarclas
Cuvée : The Private Reserve
Millésime : 2003
Prix : Aux alentours de 70€

The Whisky Agency Liquid Sun Linkwood 1984

Whisky d’une société de négoce et en provenance de la distillerie de Linkwood dans le Speyside, on se retrouve ici face à quelque chose qui a vieilli 27 ans en fûts de bourbon. Oui, de 1984 à 2011, très précisément. 108 bouteilles, oui monsieur.
J’adore le nom « Liquid Sun », rien qu’à le lire, j’ai du soleil dans ma bouche, donc merci l’étiquette, ma dégustation sera biaisée… Pour le reste, on est face à un whisky positionné sur une tourbe assez fine, un côté chaleureux donné par le bois (vanille) et des fruits exotiques. Finale un peu courte, on est plus ici dans le volume que la longueur.

Pays : Ecosse
Région : Speyside
Appellation : Single Malt
Domaine : Linkwood
Cuvée : Liquid Sun
Millésime : 1984
Prix : Aux alentours de 100€

Dewars Signature

Un petit Blend pour se rafraîchir, blend avec pour base certains whiskies de plus de 30 ans, car on ne va pas non plus rigoler (pour être plus exact, il s’agit d’un Glen Deveron de plus de 30ans). On y retrouve aussi un Highland de Aberfeldy. Pour votre culture personnelle et briller en soirée, la marque Dewars appartient au groupe Bacardi. Voilà, ça c’est fait.

Dans le verre maintenant, c’est autre chose. On est face à un whisky très curieux, car très très sage (par rapport aux autres de cet article…). L’assemblage est parfait, offrant un whisky d’une très belle structure, avec des arômes très fruités (on passe des fruits mûrs aux fruits secs). Cela manque un peu de personnalité « rentre dedans » pour moi, mais je sais que certains sont amateurs…chacun ses goûts !

Pays : Ecosse
Région : Speyside/Highland
Appellation : Blend
Domaine : Dewars
Cuvée : Signature
Millésime : Sans
Prix : Aux alentours de 180€

Les écossais d’Islay

Lagavulin Distillers Edition 1996

lagavulin_1996Bon, vous le savez, je n'ai STRICTEMENT aucune objectivité sur Lagavulin. Distillerie qui m'a vraiment fait découvrir et aimer le whisky, je n'ai que peu d'autres distilleries qui me tiennent à ce point à cœur. Alors oui, il est vrai que le Talisker 57 North peut battre dans mon classement personnel quelques grands Lagavulin. N'empêche.
Cette bouteille est donc un vintage 1996 vieilli en fût de Pedro Ximenez, qui lui apporte un côté plus gras et fruité que la production "locale". Mais la patte de la maison reste là : c'est tourbé, très fumé, avec de beaux arômes marins qui accompagnent la finale.

Pays : Ecosse
Région : Islay
Appellation : Single Malt Scotch Whisky
Domaine : Lagavulin
Cuvée : Distillers Edition Pedro Ximenez
Millésime : 1996
Prix : Aux alentours de 80€

Bunnahabhain Toiteach Un-chillfiltered

Celui qui arrive à prononcer correctement le nom de ce whisky est un vrai Ecossais… Bunnahabhain est une distillerie d’Islay fondée en 1881 chez qui on ne fait pas dans la finesse : de la tourbe, un truc à réveiller un Ecossais , rien de moins ! Pour information, le « Toiteach » signifie « fumé » en gaélique, et le un-chillfiltered signifie qu’il n’y a pas eu de filtration à froid : plus de volume, d’arômes donc, mais aussi un côté plus rustique. lus de volume, d’arômes donc, mais aussi un côté plus rustique.
Et c’est exactement ce que l’on a avec ce Bunnahabhain ! C’est très gras, presque huileux. La tourbe est vraiment (mais alors VRAIMENT) très présente, à tel point que l’on se demande parfois si l’on ne rumine pas tel un vaillant bovin écossais, naseaux respirant les embruns de l’Atlantique…mais je m’égare.

Pays : Ecosse
Région : Islay
Appellation : Single Malt Scotch Whisky
Domaine : Bunnahabhain
Cuvée : Toiteach Un-chillfiltered
Millésime : Sans
Prix : Aux alentours de 90€

Ardbeg Corryvreckan

ardbeg_corryvreckanComme pour le Bunnahabhain, si tu arrives à prononcer cela, félicitations, tu es un vrai Ecossais ! Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, le Coirebhreacain/Corryvreckan est le troisème plus grand tourbillon marin au monde, et le plus grand d’Europe. C’est donc aussi un whisky de la distillerie d’Ardbeg, connue pour ses whiskies qui ne font pas dans la finesse, exprimant toute la rudesse et la puissance des îles écossaises.

Et donc, le Corryvreckan ne déroge en rien à la règle : puissance, tourbe, mer. Visiblement, l’élevage en bois ne lui a rien appris (ou presque), et le Corryvreckan garde sa nature tempétueuse. Parfaite expression de rudesse, puissance de la tourbe, associée à la fraîcheur marine. Un côté pharmaceutique typique de l’île apparait aussi en filigrane.

Pays : Ecosse
Région : Islay
Appellation : Single Malt Scotch Whisky
Domaine : Ardbeg
Cuvée : Corryvreckan
Millésime : Sans
Prix : Aux alentours de 85€

Caol Ila 18 ans

 

Je ne reviendrai pas sur mon amour immodéré des whiskies d’Islay (amour que seul un grand Talisker de l’île de Skye – Highlands peut juguler). Bref, quand j'ouvre un whisky d’Islay (et plus particulièrement un Lagavulin/Caol Ila), je veux de la tourbe, un gros côté fumé et cet espèce de style pharmaceutique que leurs détracteurs ont en haine. Bon, eh bien ce petit a tout pour lui : une forte présence pharmaceutique, tenue sur une très belle fraîcheur et une finale sèche. Que demander de plus ?

Pays : Ecosse
Région : Islay
Appellation : Single Malt Scotch Whisky
Domaine : Caol Ila
Cuvée : Aged 18 Years
Millésime : Sans
Prix : Aux alentours de 110€

Les écossais des Highlands

Machrie Moor

A la base, Machrie Moor est un monument mégalithique (un peu comme Stonehenge quoi) datant d’environ 4500 ans avant notre ère (ça fait longtemps que ceux qui l’ont érigé n’ont plus mal aux dents, il faut le dire). C’est aussi devenu une distillerie sur l’île d’Arran qui produit un whisky fort sympathique, plus typé Speyside que réellement Highland. Beaucoup de fruité dans ce whisky qui offre une finale très sèche.

Pays : Ecosse
Région : Highlands – ïle d’Arran
Appellation : Single Malt Scotch Whisky
Domaine : Machrie Moor
Cuvée : 4th
Millésime : Sans
Prix : Aux alentours de 55€

Balblair Vintage 1989

« Distilled 1989 | Bottled 2012 », voilà une information intéressante. 23 ans au frais dans les Highlands avec ses petites et grandes sœurs (oui, Balblair ne fait QUE du millésimé), le tout enfermé dans du chêne américain, ça ne peut que faire quelque chose d’agréable. Surtout que là où les petits camarades jouent de la complexité et de la puissance, ici, tout n’est que discrétion. De beaux arômes oui, mais très fins, légèrement fumés, avec une jolie finale longue.
Pour débuter, ou juste quand on veut quelque chose de fin, c’est tip top.

Pays : Ecosse
Région : Highlands
Appellation : Single Malt Scotch Whisky
Domaine : Balblair
Cuvée : Vintage 1989
Millésime : Sans
Prix : Aux alentours de 120€

 

 

1 comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :