Vin rouge de Loire : Bourgueil le Grand Clos 2005 - Audebert & Fils

Aujourd’hui, on va quitter un peu la vallée du Rhône (très visitée récemment entre Cairanne et le Plan de Dieu) pour aller s’attaquer à celle de la Loire. Ce n’est un secret pour personne, c’est un peu ma région chouchou, donc pas de critique (je vous voir venir ceux du fond qui font leurs mariolles).

Et dans la Loire, j’appellerais l’AOC Bourgueil au rapport, et plus particulièrement le Domaine Audebert & Fils. Ce domaine est déjà venu rapidement ici avec les Marquises 2006. Disons-le tout net, j’adore ce qu’il produit. Les Bourgueil et Saint-Nicolas de Bourgueil du domaine sont un peu les mètres étalons de la région, offrant un style toujours honnête, une régularité sans faille et une accroche à ses sols assez magique, le tout dans la simplicité (si si, c’est possible). Donc ici, c’est le Bourgueil en Domaine du Grand Clos, année 2005, 100% Cabernet Franc. Allez, assez causé, que dit le vin dans le verre ?

bourgueil-audebert
Tout d’abord, sa couleur. Noir c’est noir. Des reflets rubis apparaissent, mais c’est clairement face à de l’encre que nous sommes. Un vin qui semble charnu, corpulent.

Son nez est d’une belle complexité, offrant un bouquet de fruits noirs croquants, accompagnés d’épices (notamment de poivre qui vient de manière très sympathique nous titiller le bout du nez). Un côté légèrement boisé est aussi présent, complètement fondu dans les arômes, ajoutant une touche de complexité au nez.

En bouche, son attaque est vive,  plutôt opulente. C’est un vin assurément vivant, avec des arômes qui s’assument pleinement, montrant qu’ils existent. On pourrait critiquer le vin pour son côté encore un peu alcoolique en fin de bouche, et pour une légère rugosité des tannins. Sauf qu’ici, c’est une marque de fabrique. C’est le côté rustique, « bourru » du vin. Il a sa personnalité, il offre beaucoup, mais n’est pas non plus là pour vous rendre la vie facile. Pour l’apprécier, il va falloir savoir se battre un peu contre lui. Et quel plaisir de découvrir sa complexité aromatique et sa longueur en bouche remarquable.

En somme, ce vin est vraiment bien fait, et a sa personnalité propre, rattachée à son terroir et les hommes qui le font. Il est aussi symbolique de sa région, région qui est encore plus agricole que vigneronne, très ancrée dans son sol. Les vins ne sont pas forcément toujours faciles d’accès, mais l’on est jamais déçu d’avoir essayé !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :