Vin et cinéma n°8 : Monstres et Cie

Je n'ai pas encore traité de films d'animation dans ces articles vins et cinéma, il est donc grand temps de le faire avec la sortie prochaine de Monstres Academy. Suite de l'unanimement reconnu Monstres et Compagnie que je vous invite à revoir. Donc, ce Monstres et Cie, grand classique de Pixar de 2001, avec quoi le bois-t'on ?

Exercice assez sport que de savoir quoi boire avec un film d'animation. On ne pense pas une seule seconde au début à l'accorder avec un vin : et bien oui, c'est un film pour enfants sacrebleu ! Sauf qu'il suffit de le revoir pour comprendre que c'est bien plus que cela. Ode à l'enfance et à l'imagination, c'est l'exemple typique d'un film Pixar offrant plusieurs niveaux de lecture, permettant de plaire à tous, de 7 à 77 ans.

Quel vin alors ? Indéniablement, il faut un vin d'apparence facile, mais dégageant malgré tout une belle complexité. Un vin qui doit nous faire réfléchir tout en nous donnant du plaisir immédiat, un plaisir presque enfantin.

Boo de pixarN'avons-nous pas (presque) tous débuté l'apprentissage du vin par un vin moelleux ? C'est sucré, c'est gourmand, c'est facile à boire pour celui qui n'a pas encore son palais de fait. Un peu comme le dessin animé (et leurs héritiers, les films d'animation) nous ont fait entrer dans le monde du cinéma. Donc c'est décidé, nous partirons sur un vin blanc moelleux. Mais lequel ? Indéniablement un vin complexe, chargé d'une belle histoire et un peu iconoclaste. Car oui, reconnaitre qu'un film d'animation puisse être complexe est une position iconoclaste aujourd'hui (même si cette attitude a tendance à disparaître). J'ai donc tout naturellement pensé non pas à un Sauternes (trop assis, trop célébré), mais plutôt à son petit voisin : Sainte-Croix-du-Mont, et plus spécialement la cuvée réservée du Château la Rame.

Bouteille Chateau La RameSouvent comparé aux plus grands vins moelleux de ce monde, ce Château La Rame n'a jamais failli et pourtant sait rester accessible, complexe, et éminemment sympathique. Pourquoi pas un moelleux de la Loire (genre Vouvray ou du Layon) ou d'Alsace me direz-vous ? Car Pixar reste malgré tout un mastodonte (racheté par Disney), donc on reste définitivement plus dans les grandes appellations. Et qu'on le veuille ou non, c'est définitivement la place actuelle du Bordelais (avec la Bourgogne) aujourd'hui.

Donc un petit Monstres & Cie avec une Réserve du Château La Rame ? Pour moi c'est un très bon deal en attendant Monstres Academy, sans aucun doute !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :