Vin et cinéma n°5 : Gatsby le Magnifique

A moins d'avoir vécu dans une caverne, vous n'êtes pas sans savoir que LE film événement de ce riant mois de mai est l'adaptation par Baz Luhrmann (Moulin Rouge, Roméo + Juliet) de la célèbre œuvre de F.Scott Fitzgerald : Gatsby le Magnifique avec Leonardo DiCaprio dans le rôle éponyme.

Profitons donc de ce film de tous les excès pour l'accorder avec un vin digne de ce nom !

Le premier réflexe que l'on aura en regardant "The Great Gatsby" est de se dire : "Pffffiouu, il s'est pas embêté le Tom. Dans ce film tout le monde picole des litres de Moët & Chandon dans les grandes fêtes de Gatsby, donc c'est ce vin là qu'il va choisir". Alors d'une part, vous n'auriez pas tort, difficile de passer à côté du champagne pour être en accord avec le film. Fêtes somptueuses, magnificence des lieux, folie environnante... Je ne vois pas d'autre vin nous offrant la même image et les mêmes sensations.

gatsby_le_magnifique_dicaprioSauf que je ne choisirais pas le Moët & Chandon. Non, car Gatsby nous offre des personnages d'une rare complexité et d'une profondeur qu'un simple "brut sans année" ne pourrait nous offrir. Quel champagne alors ? Un champagne Grand Cru forcément, tête de cuvée d'une grande maison, plutôt axé sur la finesse. Un champagne qui soit plus festif que gastronomique, sans perdre pour autant en complexité aromatique. Plusieurs idées me viennent en tête, que ce soit un Gosset Celebris (trop vineux), un Salon Blanc de Blancs le Mesnil (trop rare), un Dom Perignon (pourquoi pas... Et l'on reste chez Moët), une cuvée William Deutz (peut-être trop sur la finesse)... Bref, moult propositions, mais aucune ne répondant exactement au cahier des charges du film...

Sauf que... Sauf que... Gatsby se déroule dans les années folles, celle de l'Art déco et des folies de l'entre-deux-guerres. Cette ambiance insouciante a aussi caractérisé la Belle Epoque, marquée par les structures végétales si typiques de l'Art Nouveau. Et n'est-ce-pas cette époque qui est célébrée avec le champagne Perrier-Jouët Belle Époque ? Avec les fleurs ornant la bouteille (appelée d'ailleurs Fleur de Champagne outre-Atlantique), on est complètement dans les années folles, telles que nous les présentent Fitzgerald, ou plus récemment Woody Allen dans Midnight in Paris.

Daisy__F_Scott_Fitzgerald_Midnight_in_Paris
En revanche, impossible de boire une bouteille standard devant Gatsby Le Magnifique. Non, face à la démesure du film, un Magnum est le plus petit flacon acceptable !

champagne_perrier_jouet_belle_epoque_magnumEt pour ceux qui ont envie de faire leurs malins, et de goûter autre chose que du vin devant Gatsby le Magnifique, ils seront obligés de partager un cocktail. Et pas n'importe lequel, mais très certainement un Dry Martini. Bu par Tobey Maguire dans le film, c'est la boisson idéale pour s'accorder aux images. La classe du verre à Martini, la folie de la boisson très prisée durant la prohibition - c’est-à-dire la période durant laquelle se déroule l'histoire. C'est aussi un des cocktails les plus complexes et subtils à la fois... À réaliser comme à déguster. Et attention, ne faites pas d'erreur, il devra être servi avec une olive et non un zeste de citron. Car l'olive indique le côté coquin du cocktail, côté définitivement majeur dans ce film.

dry_martini

Source : http://jeparleamericain.com

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :