Vin et cinéma n°15 : House of Cards

House of Cards, c'est un petit évènement dans le monde des séries TV. Evènement non pas dans sa structure ni sa narration, mais par sa distribution. Première série produite par le géant Netflix (si vous ne connaissez pas encore, c'est que vous vivez en France...mais ne vous inquiétez pas, tout cela va vite être corrigé), elle est distribuée en intégralité d'un coup d'un seul sur la plateforme de streaming.

Oui, car Netflix, c'est une plateforme de streaming de films et de séries qui vous permet de regarder tout ce que vous voulez en illimité pour un abonnement mensuel tout à fait raisonnable.

Donc les médias français (Orange, Canal+…) n'aiment pas. Normal.

Mais Netflix arrivera quand même.

house_of_cards_vinRevenons-en à House of Cards. Cette série en 2 saisons de 13 épisodes a donc été produite par Netflix et est à elle seule une incitation honteuse au "binge-watching" : comprendre, tu regardes une saison entière dans le week-end. C'est dur, ça annihile ta vie sociale, mais Dieu que c'est bon.
Surtout quand le personnage principal de la série est incarné par le mythique Kevin Spacey. Son rôle ? Frank Underwood, whip de la majorité au Congrès américain. Pour information, le whip est un député chargé de veiller à ce que les élus du parti votent bien en fonction des consignes. Sauf que pour Frank, le poste de whip ne suffit pas.

Mais arrêtons-nous là pour ne pas spoiler, et demandons-nous ce que l'on doit boire devant House of Cards.

Car dans House of Cards, ça picole sévère. Si Frank est plutôt whisky (ça aide pour les âpres négociations), sa femme Claire est une fervente amatrice des énormes verres remplis de vin rouge, si typiquement américains. Donc si on veut se sentir dans l'esprit de la série, on aura pas trop le choix, le vin rouge sera de rigueur.

Mais quel vin rouge ? Déjà, il faut qu'il soit plutôt austère, difficile d'accès. Car Frank et Claire ne recherchent jamais la facilité. Pas de vin qui glougloute ici, non, il faut un vin rouge droit, sévère, quelque chose qui a une belle amertume. Cela doit aussi être prestigieux, car Frank et Claire ne sont pas facile d'accès. Ils visent le luxe, le succès et le pouvoir.

Frank et Claire, ils ne se fournissent pas dans la Loire ni en Bourgogne. Bien trop rural pour eux. Non, Frank et Claire, c'est direction immédiate Bordeaux. Mais quelle rive ? Certainement pas la droite. Le Merlot est facile d'accès, joueur, fruité. Non, c'est le Cabernet Sauvignon le cépage phare de notre whip et de sa femme. Et comme on recherche le prestige, c'est direction Pauillac, direct.

mouton_rothschild_1999Et à Pauillac, le choix est vaste, surtout sur les 1er Grands Crus Classés. Mais un retient particulièrement mon attention... Vous avez une idée ?
Allez, je vous donne un coup de main : Frank Underwood est le type de personnage qui gravit les échelons jusqu'au plus haut en bousculant toujours les procédures classiques. Et vous souvenez-vous ce qui s'est passé à Pauillac en 1973 ? Oui, lors de la seule révision du classement historique de 1855, un vin a été nommé 1er Grand Cru Classé. Cela fait donc de lui le plus jeune des 1er Grand Cru Classé, arrivé à ce niveau en dehors des procédures (il n'était pas 1er Grand Cru en 1855…) Bref, tout comme Frank non ? Et en plus, il correspond parfaitement au style que l'on donnerait à notre couple de House of Cards... Que dire de plus alors ? Et bien qu'il s'agit de Mouton-Rothschild, et qu'on est sûr que Frank en a plein la cave.

Ah si, Frank aime aussi les ribs de Freddy. Et là-dessus, certains collègues lui feraient boire un Benton's Old Fashioned, ou encore un bon vieux Bourbon de type Elijah Craig ou Four Roses qui donne nt bien sur le caramel, un peu sirupeux...

Bon, allez, on ouvre une bouteille, on allume la TV, et c'est parti !

 

 

1 comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :