VdV #69 : Quel vin pour un premier rendez-vous ?

Alors que tout le monde déprime car c’est la rentrée, l’automne et tutti quanti (d’ailleurs, je vais bientôt vous parler soleil un peu, ça vous requinquera), notre super WINEista nous propose un thème bien joyeux : Quel vin choisir pour un premier rendez-vous ?

Moi je dis, ce premier choix est primordial ! Il reflète la personnalité du soupirant (ou de la soupirante) ; de sa capacité d’écoute, de l’attention qu’il (elle) nous a portée, de sa finesse, de son courage, de son brin de folie, du mec (ou de la nana) qui se la pète ou encore des buveurs d’étiquettes.
Mieux que la tripotée de tests qui ont envahi les magazines estivaux, ce choix du premier drink vous en dira long sur la pérennité d’une relation !

Je vous avais certes déjà parlé des vins qui faisaient tomber amoureux (si, c'est par là), mais là, on veut pas directement être amoureux hein ? Là le but, c’est de transformer l’essai, le rendez-vous est ok, on a un lieu, 2 personnes, une zone temporelle réservée qu’à vous deux.

david_tennant_doctor_who

La classe ultime du 10e Docteur...En Converse !

Evidemment, tu as enfilé ton plus beau costume, mais sans cravate, ou alors avec une mais des Converses aux pieds, tu sais être élégant et décontracté comme David Tennant, sacrebleu ! Donc maintenant, il va falloir assurer mon ami, et dégainer de la belle bouteille.

Alors oui, naturellement, on recommanderait par défaut le champagne. Le champagne rend heureux, beaux, et offre ce petit niveau d’ébriété juste nécessaire à un premier rendez-vous. Mais j’en ai déjà fait l’apologie dans le billet des vendredis du vin du mois dernier (par ici pour ceux qui ne suivent pas), donc il suffit.

Par principe, tu vas oublier le truc super bien packagé, avec le fourreau jaune et autre poudre aux yeux. Le but, c’est pas d’en mettre plein la vue puis de ne pas boire le vin car la bouteille est pas top. Non, ici, la bouteille doit être top, donc on investit dans le contenu, pas dans le contenant, zhou.

Idem, même si il est top et que vous en raffolez même au petit-dej (quoique dans ce cas, va falloir envisager une thérapie), je vous déconseille votre petit vin nature avec son étiquette rigolote. Même s'il est excellent et s'il donne pas mal à la tête le lendemain. Gardons un peu de sérieux que diable ! Après, si vous voulez tenter le « J’en veux » de Jean-François Ganevat, ou le « S&X » d’Henri Milan, faites, mais cela manque dramatiquement de classe très cher.

j_en_veux_ganevat

Réservé aux joueurs

Partons du postulat que votre cher +1 de la soirée ne soit pas addict qu’au vin rouge, car cela va flinguer toute ma démonstration, donc bon. On parle de quelqu’un qui aime tout, ou sinon, vous ne savez pas, donc vous ne prenez pas de risques !

Revenons quand même à nos vins natures. L’idée de ne pas avoir mal à la tête le lendemain est plutôt pas mal non ? Imaginez si vous ne dormez déjà pas beaucoup après ce rendez-vous, alors si en plus vous avez la barre… Non ! Ce n’est pas envisageable, donc partons quand même chez quelqu’un qui sait faire du vin qui glougloute et qui fait pas mal.
Ensuite, il faut quelque chose qui soit relativement sans risque. Oui, vous avez un bec acide, mais ce Riesling de Trimbach n’est peut-être pas la meilleure idée…tout comme ce Château La Rame, certes fabuleux, mais beaucoup ne raffolent pas du liquoreux. Par contre, quand on regarde entre les deux… On peut trouver une petite quille ½ sec, avec juste la petite pointe de sucre gourmande, sans non plus perdre d’acidité du côté de la Loire. Vous me suivez ? Oui, je pense à Vouvray.

domaine_huet_vouvray_le_mont_demi_sec

Le Graal du 1st date

Regardez-moi une petite bouteille du Domaine Huet, genre Le Mont ½ sec. Vous avez le sucre gourmand, la belle acidité qui donne le goût de reviens-y, et pas mal à la tête le lendemain. Et en plus, c’est excellent, et ça montre que vous savez, derrière votre classe, avoir une pointe d’originalité (car la Loire, tout le monde connait pas hein).

Après, si votre rendez-vous du jour n’aime que le rouge, bah tant pis, il n’avait qu’à vous prévenir ! Vous lui auriez pris un petit Saint-Nicolas de Bourgueil du Domaine Audebert (j'en ai causé de son Bourgueil ici), qui aurait eu un succès tout aussi notable !

Enfin, si votre rencard est avec un bloggeur/une bloggeuse vin, méfiez-vous et laissez le/la choisir, sauf si vous êtes vigneron (et encore, risqueriez-vous votre bouteille ?) ou sommelier. Et encore, le bloggeur/la bloggeuse peut être récalcitrant(e) si tu lui imposes le vin :p

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :