VdV #67 Rencontre du troisième type avec Franck Pascal

Ce mois-ci, c’est Patrick Böttcher qui assume la pleine responsabilité de présidence des Vendredis du Vin avec un thème cher à Steven Spielberg et Michael Bay : La rencontre du troisième type.

Mais il n’est pas question ici d’une rencontre avec un petit homme vert. Que nenni ! Patrick est clair dans ses demandes :

Par ces bouteilles, souvenir de vos voyages dans la galaxie du glou, faites-nous revivre vos rencontres du 3e type avec ces vignerons qui ont fait du monde du vin, votre passion indestructible.

Et typiquement, Franck Pascal est le genre de vigneron du troisième type qui te fait aimer le vin, mais un truc de fou.

franck_pascal_franck_et_isabelle

Source : http://www.franckpascal.fr/

Déjà, une rencontre avec Isabelle et Franck ne peut pas vous laisser de marbre. On y parle reliance, connexion avec les énergies telluriques et cosmiques. Forcément, certains vont rejeter cela en bloc, d’autres vont adhérer corps et âme, d’autres resteront plus observateurs, curieux, intéressés, sans forcément bien tout comprendre. Votre serviteur est de cette troisième espèce. Loin de rejeter la notion de flux d’énergies dans le vivant, j’ai cependant un peu de mal à l’accepter, donc je préfère observer, voir, comparer, et en ce qui nous concerne, goûter. Car après tout, n’est-ce-pas là le principal ? Le but recherché par tout vigneron n'est-il pas que l’on goûte, apprécie, et ressente son vin ?

Et bien c’est le cas, je dois avouer que la cuvée Pacifiance de Franck Pascal m’a vraiment accroché. Elevée en solera un peu revisitée, on y trouve des fruits blancs un peu confiturés sur une bouche très fraîche, presque iodée avec une longueur sur le fumé impressionnante. Je ne saurai pas vous dire si c’est le travail énergétique en particulier ou juste un vigneron qui fait un super travail, mais en tout cas, je sais que j’ai vraiment été passionné par ce vin. Vivant, puissant, c’est un vin qui me parle et avec lequel j’ai envie de converser…

franck_pascal_pacifianceRégion : Champagne
Appellation : Champagne
Domaine : Franck Pascal
Cuvée : Pacifiance
Cépage : Pinot noir, pinot meunier, chardonnay
Millésime : Assemblage des millésimes 2006 et 2007
Prix : 90€

Mais je serai bien mesquin de ne parler que de la cuvée Pacifiance, sachant que les autres cuvées du domaine sont aussi très réussies, donc pour la peine, voici un petit passage sur deux autres coups de cœur, les cuvées Sérénité et l’Harmonie.

Ma première sensation sur l’Harmonie 2009 a été de me dire – et je sais que ça plaira à Isabelle et Franck – qu’il dégageait une belle énergie. D’une grande vivacité, la bouche est nerveuse, les bulles vives sur de belles notes d’agrumes. Quand le gras rencontre une grosse tension, c’est mon palais qui est flatté, et je n’ai pas été déçu !

franck_pascal_harmonieRégion : Champagne
Appellation : Champagne
Domaine : Franck Pascal
Cuvée : Harmonie
Cépage : 50% pinot noir, 50% pinot meunier
Millésime : 2009
Prix : 55€

Enfin, mon troisième coup de cœur a été pour la cuvée Sérénité. Là, on est dans quelque chose qui me rappelle un peu la cuvée Louis de Tarlant. Pas forcément sur le goût ou le style, mais plutôt sur la personnalité du vin. Ici, la force est tranquille, posée. Le terme Sérénité lui colle donc parfaitement à la peau ! Toujours une belle minéralité, des notes très pierre à fusil, mais cette minéralité est posée sur un beau volume. Le côté végétal s’exprime avec des notes d’épices, de menthe, et quelques notes florales sont aussi bien présentes. Un vin complet donc, respirant une certaine plénitude.

Région : Champagne
Appellation : Champagne
Domaine : Franck Pascal
Cuvée : Sérénité
Cépage : Pinot noir, pinot meunier, chardonnay
Millésime : Sans
Prix : 120€

Alors, Franck Pascal, une rencontre du troisième type ? Assurément, et même plutôt deux fois qu’une quand on est assez rationnel dans sa tête avec un peu de mal à appréhender la question des flux d’énergie qui nous entourent. N’empêche que ça marche, et les cuvées du domaine sont riches, toujours très nettes et avec une belle vie.

Des vins qu’on aime boire donc, et un vigneron qui renverse nos habitudes… Non, sans hésiter, c’est vraiment une rencontre du troisième type !

spielberg-rencontre-troisieme-type

2 comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :