Test de la Vineabox

featured_vineaboxAutant démarrer cash, je n'ai jamais été un grand amateur des "box" à abonnement, que ce soit autour de la bouffe, du maquillage, des produits de beauté, des produits du terroir, du caviar, de la lingerie, des sextoys ... et forcément des vins.

Pourquoi ? Tout bonnement car j'ai toujours naïvement pensé qu'en cherchant quelques minutes, qu'en testant, dégustant, je trouverai toujours quelque chose de mieux.

Je n'aime pas non plus être conseillé par quelqu'un que je ne connais pas.

Je n'aime pas non plus l'idée d'avoir à acheter obligatoirement tous les mois des produits dont je n'aurai pas forcément besoin.

Bref, je n'ai jamais frétillé du bulbe devant une box, quelle qu'elle soit.

Alors quand on m'a proposé de tester une box de vin, je n'ai pas vraiment sauté au plafond. D'autant plus que toutes les précédentes testées ont été un échec cuisant : des vins sans intérêt, souvent mal présentés...voire franchement mauvais. A 30€ par mois en moyenne, il vaut mieux prendre 3 jolies quilles chez son caviste.

Mais revenons-en à nos moutons, la Vineabox que l'on m'a proposé de tester.

Oui, elle s'appelle Vineabox.

Je vous épargne le discours sur la qualité de la boîte, le plaisir de la recevoir & co, car je doute d'être très utile dans le domaine (bizarrement, j'ai toujours été plus intéressé par ce qu'il y avait dedans).

Donc, les vins nous disions.

3 bouteilles, 1 moelleux et 2 rouges, en provenance du Bordelais, de la Provence et du Languedoc. Loupiac, Minervois et Côtes de Provence. 3 appellations globalement sympas, mais qui peuvent se révéler très casse-gueule.

Allons donc, sortons le tire-bouchon, et goûtons.

Château la Fontaine 2010

chateau_la_fontaine_loupiacEt... une première bouteille complètement dans l'esprit des bouteilles que j'attendais d'une box mensuelle. Comprendre une bouteille finalement assez classique, dans les clous de ce que l'on peut attendre de l'appellation.

En jury de concours de vin, je lui met entre 10 et 12. Comprendre : c'est propre, clairement dans l'esprit de l'appellation, mais sans aucune typicité ni folie. On ne sort pas du lot donc. Mais c'est loin d'être mauvais : équilibré, pas de lourdeur du sucre, non, c'est bien, mais on peut clairement s'attendre à mieux aujourd'hui sur l'appellation ou ailleurs dans le voisinage.

Région : Bordeaux
Appellation : AOC Loupiac
Domaine : Château La Fontaine
Cuvée : Sans
Cépage : Sauvignon, sémillon, muscadelle
Millésime : 2010
Prix : 14,50€

La Tour Trencavel - Clos du Paternel 2011

la_tour_trancavelSur le second vin, on part cette fois-ci sur du Minervois.

Honnêtement, quelques jours après la dégustation des vins du Château Tourril, j'ai vraiment l'impression que cette appellation a le vent en poupe, proposant de jolies quilles à des prix défiants toute concurrence.

Alors oui, ce n'est pas non plus du Mas Daumas de Gassac et ça n'a pas non plus la classe d'un Navis du Mas d'Agalis.

Mais c'est bon.

Un joli volume, un vin assez puissant avec un côté aussi très doux, très soyeux. Un vin qui se glougloute bien donc, avec une belle structure. Le genre de truc que tu flingues sur une côte de boeuf quoi.

Une seconde bouteille qui m'inspire donc déjà beaucoup plus que la première... bon point.

Région : Languedoc-Roussillon
Appellation : AOC Minervois
Domaine : La Tour Trencavel
Cuvée : Clos du Paternel
Cépage : 37% syrah, 33% grenache et 30% carignan
Millésime : 2011
Prix : 12,50€

La Capite by Navicelle - Intense Délice 2011

la capite3e bouteille de la box, c'est ici une côte de Provence. C'est donc un peu hésitant que je débouche la bouteille. Là, deux possibilités seulement :

A) Si on est au niveau de la seconde bouteille, ça peut être très chouette.
B) Si on est au niveau de la première, je vais pas, mais alors vraiment pas grimper aux rideaux.

Allez Tom, sois courageux.

Et là, tu mets le nez dans le verre. Et c'est bon, c'est chouette. Réponse A, tout roule, on sert les potes, et on note.

Le nez est chaleureux (normal pour la région), peut être encore un peu trop sur l'alcool, mais on saura le pardonner. Surtout qu'à côté, on a de jolis fruits rouges, quelques épices. "Tiens, mais ne serait-ce pas de la réglisse là ?"

La bouche est encore plus flatteuse. On a pas mal de tanins, mais ils sont bien faits. C'est riche, souple, avec une belle structure qui te fait dire que dans 3 ans, ça sera encore mieux.

Une belle surprise donc, un vin sympa, ça fait du bien.

Région : Provence
Appellation : AOC Côte de Provence
Domaine : La Capite by Navicelle
Cuvée : Intense Délice
Cépage : syrah, mourvèdre, carignan
Millésime : 2011
Prix : 13€

En somme, que penser de cette box ?

On ne me retirera pas l'idée que je préfère aller chez mon caviste me fournir en bons conseils et bonnes bouteilles. Ca sera toujours mieux, plus humain, plus chaleureux qu'un colis, quelle que soit la beauté du dépliant à l'intérieur.

N'empêche que si t'as pas de bons cavistes autour de toi, même après avoir très très bien cherché, cette box est sympa. Enfin surtout une bouteille...

Mais je suis un être faible, la dernière sensation est toujours celle qui me marque le plus.

En gros, sur trois bouteilles, une était dans le ventre mou de l'appellation, l'autre était marrante, et la troisième bonne. Rien de mauvais donc (et Dieu sait que c'est un bon début face à la concurrence que j'ai testée), et de bonne quilles pour découvrir des régions vers lesquelles on aurait peut-être pas été naturellement. Ca s'appelle donc la Vineabox, c'est dans les 30€ par mois, et pour le reste, je vous laisse trouver par vous-même.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :