#Summer2015 : Rencontre avec Grégoire et Laurent du Cognac Marancheville

Suite de nos rencontres du mois d’août, aujourd’hui, le thème est un peu différent car nous allons plutôt traiter de spiritueux…et de cognac en particulier !

Grégoire et Laurent étaient tous deux distillateurs à Cognac, avant de décider de se lancer dans la création de leur propre maison ! Passer de la distillation à l’élevage et l’assemblage ne se fait pas du jour au lendemain ! C’est ce que nous allons découvrir…

Bonjour Grégoire et Laurent ! Tout d'abord, qui êtes-vous, et que faites-vous ?

Gregoire-et-Laurent-à-marancheville

Laurent : J’ai 40 ans, je me suis installé en 2002 en Charente, à Segonzac. Mon projet était de venir travailler dans la distillerie et l’exploitation viticole de ma belle-famille au cœur du Cognaçais. C’est cette activité de viticulteur distillateur que j’exerce depuis.

Grégoire : Je n’ai pas encore 40 ans …mais ça se rapproche !

Après une première expérience professionnelle dans l’industrie automobile, j’ai fait le choix (avec mon épouse) en 2007 de venir travailler avec mes beaux-parents dans la distillerie familiale.
Aujourd’hui je suis très heureux du virage professionnel que j’ai pris…Je suis devenu addict au monde du Cognac!

Grégoire et Laurent :  Nous avons le point commun  de ne pas être issu du milieu du Cognac, et d’y être venu grâce à nos épouses respectives… qui se ressemble s’assemble!

Récemment, vous avez lancé votre propre marque de Cognac, quelle en a été la motivation ?

La genèse de notre projet a débuté par notre rencontre, nous nous sommes d’abord retrouvés autour de nos métiers de distillateurs et de viticulteurs, puis la relation professionnelle est devenue amicale, et l’idée de créer une marque de cognac a germé.

Un de nos vœux les plus chers est de faire (re)découvrir le Cognac au français.
Aujourd’hui seulement 2% du Cognac est acheté en France, alors que l’on consomme plus de Whisky en France que la production totale de Cognac…cherchez l’anomalie !

Pourquoi les français pourtant fiers de leur patrimoine gastronomique boudent-ils le cognac ?
Nous voulons aller à l’encontre de cette idée reçue, et proposer le message suivant :
Vous aimez l’art de vivre à la française, vous aimez les « bonnes et belles » choses, vous buvez du whisky, …et vous ne connaissez pas le cognac ? Et bien nous sommes ravis de vous apprendre que vous êtes un amateur qui s’ignore !

N'est-ce-pas trop dur de passer de distillateur à maître de chais ? D'assembler ces eaux-de-vie que vous avez plutôt l'habitude de voir naître ?

En fait, ce sont des activités très complémentaires, les métiers de distillateurs et maître de chai se nourrissent l’un l’autre.

L’assemblage a toujours fait partie de nos activités respectives,  avec notre marque « MARANCHEVILLE », nous le mettons maintenant en lumière.

Avez-vous reçu une aide dans cette aventure ? Un mentor ?

marancheville_logoMarancheville est une aventure collective, le projet est bien évidemment porté par nous deux, mais nous nous nourrissons beaucoup des échanges que nous avons avec tous ceux qui participent directement ou indirectement à la naissance de notre marque.

Nous avons pu nous appuyer sur certains professionnels avec qui nous avons des liens privilégiés pour valider certains points essentiels comme la qualité de nos assemblages.

Par ailleurs, nous avons fait le choix de nous entourer aussi de personnes extérieures au monde du cognac pour construire notre marque notamment pour la partie design et communication/marketing, l’objectif étant de porter un regard neuf sur notre produit, sans à priori.

Envisagez-vous à terme que le Cognac Marancheville devienne votre principal métier ?

Notre cœur de métier reste la distillation, que nous réalisons essentiellement pour le compte de grands négociants de Cognac.
Cela ne nous empêche pas de mettre beaucoup d’énergie pour que les cognacs Marancheville deviennent une activité à part entière…Marancheville est une activité ou l’on travaille avant tout pour le plaisir !

Qu'est-ce-qui est le plus excitant dans cette aventure ?

Le plus excitant est d’être acteur de la naissance d’une marque.
Quand nous regardons 3 ans en arrières, nous ne savions pas vraiment ce que cela allait donner, quel nom, quel design, quels assemblages…aujourd’hui nous sommes pleinement satisfaits du résultat…il ne reste plus qu’à transformer l’essai et atteindre les objectifs que nous nous sommes fixées (une autre aventure excitante qui commence !)

Merci beaucoup à Grégoire et Laurent pour avoir répondu à mes questions ! Vous pouvez donc retrouver les cognacs Marancheville sur leur site ou alors directement les rencontrer (sur rendez-vous) à

Marancheville
8 chemin des porches
16200 Mainxe

Tagscognac

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :