Road-trip et dégustation sur la route du vin de Rioja Alavaise

[box style='info'] Bonjour à tous ! Comme vous l'avez-vu, le site a connu un petit renouveau visuel durant ce week-end du 11 novembre...et j'espère que cela vous plaît ! Il est vrai que quelques ajustements restent encore à faire, mais globalement, on est sur la bonne voie !

Et comme il fallait bien bosser sur ce nouveau look & feel du site, je n'ai pas eu le temps de rédiger un petit papier...fort heureusement, mon collègue Chris m'avait envoyé un petit récapitulatif de ses balades en vignoble espagnol... que je vous laisse découvrir, je l'espère, avec plaisir.[/box]

vignoble_espagnolLe Pays Basque Espagnol, ce n’est pas que la côte, les plages de la Biscaye,  le surf ou les chemins de Compostelle. Si un jour vous passez quelques jours dans cette magnifique région, vous pouvez aussi découvrir une route des vins particulièrement réputée dans le monde, au cœur de la Rioja Alavaise.

Le tourisme par ici est avant tout œnologique. Si certains villages médiévaux ont beaucoup de charme, ce sont les vignes, les caves et les domaines qui attirent chaque année des milliers de voyageurs. Plus de cinquante domaines dominent la région et entourent des villages comme Laguardia et Haro. Ils forment la route des vins de la Rioja. Ces vins de la Rioja, c’est la référence du vin espagnol. Ils ont acquis une réputation mondiale grâce à une légèreté qui frappe d’entrée et une très belle longueur en bouche. Ici, on ne vient pas pour des vins tanniques qui font monter la température.

C’est une région idéale pour faire de l’écotourisme, déguster et acheter quelques bonnes bouteilles pour sa cave, mais pas seulement. Ses paysages rendent la route agréable et ses villages pittoresques invitent à flâner dans les rues.

Visites autour de la route des vins

rioja_espagneLa ville de Haro, même si elle n’est pas forcément très grande, est un peu la capitale du vin de la région. Les plus grandes caves de la région y sont implantées, le cœur du village offre une architecture très charmante et on y trouve de nombreux restaurants. Enfin, si vous avez la chance d’être par là-bas le 29 juin de chaque année, sachez qu’il s’y déroule une fête un peu particulière. La bataille du vin oppose deux équipes qui se lancent des litres de vin les uns sur les autres.

En quelque sorte un mix entre la bataille d’eau des enfants et la soirée bien arrosée des parents.
Non loin de là, le village fortifié de Laguardia vous invite à pénétrer dans une multitude petites ruelles, et pourquoi pas, s’arrêter sur la terrasse de l’un de ses nombreux bars à vin. Il y a plein d’autres petits villages typiques à découvrir en voiture ou à pied tout autour de la route des vins.

Enfin, la grande ville à proximité est Vitoria-Gasteiz. Honnêtement, elle n’est pas très séduisante et on préfère largement déguster un Txakoli en terrasse à Bilbao, ou encore mieux, à San Sébastian.

Découverte de domaines

vigne_espagnoleBien sûr, une journée sur la route des vins n’aurait que peu de sens sans l’arrêt dans quelques domaines de la région. Sur les conseils bien avisés de Tom, j’ai dégusté les vins de deux domaines. Faute de réservation préalable pour l’une et de changement d’horaire impromptu pour l’autre, je n’ai pu faire de visite du domaine…

López de Heredia Viña Tondonia

Il s’agit d’un domaine familial, fondé au dix-neuvième siècle. Contrairement à la plupart des autres vins de la région, le domaine a continuellement élaboré ses vins uniquement à partir de raisins de la région. Aucun raisin d’une autre région que la Rioja n’a jamais été ajouté. Si le domaine est très plaisant, notamment le bar à dégustation ultra moderne, c’est l’accueil et la bonne humeur des hôtes qui nous font vraiment passer un bon moment. Pour s’inscrire à une visite du domaine, il faut faire la demande par ici.

La Rioja Alta

De l’autre côté de la route, presque en face, on trouve la cave de la Rioja Alta. Elle a également été fondée au dix-neuvième siècle. En temps normal, les visites, qui coûtent 8€ par personne, ont lieu du lundi au vendredi, en anglais, à 11h. Mais le jour où nous sommes venus, celle-ci avait commencé plus tôt que prévu, il est donc préférable de passer un petit coup de fil la veille pour ne pas avoir de mauvaise surprise. Encore une fois, le bar à dégustation est très moderne. On ne découvre pas les vins au milieu d’une cave mais bel et bien dans un cadre supposé en mettre plein la vue.

Forcément, une visite d’une journée ne permet pas d’appréhender pleinement la richesse de la région et de ses domaines. Les paysages sont magnifiques et les vins que j’ai pu déguster étaient délicieux. Toutefois, j’ai été un peu déçu de trouver une ambiance « commerciale », avec des dégustations payantes et des salles de dégustations ultra-design. On se rapproche plus de l’atmosphère californienne que des visites chez les producteurs indépendants en France.

1 comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :