Rencontre avec le Château Hostens-Picant

tu_seras_mon_fils

N'empêche, ce film est à voir

L'histoire du château Hostens-Picant me paraissait, à première vue, trop belle pour être vraie. Une appellation à la limite de l'Entre-deux-Mers, relativement oubliée, relancée par un couple (Nadine et Yves Hostens-Picant) ayant acheté une maison de famille dans la région en 1986. Ce couple, ce sont les parents de Charlotte et Valentine, deux jeunes filles pleines de pep's et souhaitant reprendre le domaine familial.

Alors je sais pas vous, mais moi, quant on me parle de reprise de flambeau dans un domaine bordelais, je ne peux pas ne pas imaginer le film "Tu seras mon fils" avec Lorant Deutsch et Niels Arestrup. Pour ceux qui n'ont pas vu, je crois que ce film synthétise à peu près toutes les peurs qui peuvent se faire jour lors de la transmission d'un domaine bordelais à succès...et toutes les horreurs.

Pour moi, ça se passait donc comme çà (chez McDon...) à Bordeaux.

Jusqu'à ce que je rencontre Valentine et Charlotte. Agées de 27 et 30 ans (soit … mon âge), ces deux demoiselles sont armées pour reprendre le domaine. Aucune obligation familiale ici, bien au contraire. Quand à la fin de ses études de droit, Valentine annonce à son père qu'elle souhaite reprendre le domaine, il lui demande si elle est sûre de ne pas vouloir devenir avocate. Avouez que c'est l'idéal non ? N'avoir que l'embarras du choix !

charlotte_valentine_hostens_picant

Charlotte et Valentine, rien à voir avec Lorant et Niels

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ces deux demoiselles partent avec de jolies cartes en main : 42 hectares de vignes (12 en blanc, 30 en rouge), un encépagement majoritaire en merlot (normal sur la rive droite me direz-vous), et une équipe déjà bien en place … tellement que ses membres (dont Eric Frechou, maître de chai) ont connus Charlotte et Valentine au berceau ! 60% des vins sont vendus à l'export, chose assez classique dans la région.

Au conseil, on est passé de Michel Rolland à Stephane Derenoncourt en 2004 : Adaptation aux nouveaux goûts ? Volonté de changer de style en tout cas, style de vin, mais aussi style visuel : Il se pourrait que le Château Grangeneuve (le premier vin du domaine), un peu rétro se voit rhabillé d'une nouvelle robe, et que la photo (dont sont grandes amatrices nos deux demoiselles) prenne une place un peu plus grande au domaine. L'amateur de vin et de photo que je suis ne peux donc être que plein d'attentes !

Mais les vins alors, ils disent quoi ?

hostens_picant_blancLe blanc tout d'abord est très joli. Le corps est bien là, gras, tout en étant appuyé sur une très belle structure acide. Le volume est apporté par un sémillon étonnamment majoritaire, la charpente acide du sauvignon étant cependant bien visible...et plaisante.
Région : Bordeaux
Appellation : AOC Sainte-Foy Bordeaux Blanc
Domaine : Château Hostens-Picant
Cuvée : Sainte-Foy Bordeaux Blanc
Cépage : Sémillon, Sauvignon blanc
Millésime : 2012
Prix : 20€

hostens_picant_rougeLe rouge est lui plus conventionnel. Une majorité de merlot qui lui donne un côté fruité gourmand. Son acidité et ses tanins sont maîtrisés, et quelques épices viennent flatter les naseaux et le palais. Seul petit défaut, un élevage encore un peu marqué, mais qui devrait se fondre d'ici 2-3 ans.

Région : Bordeaux
Appellation : AOC Sainte-Foy Bordeaux Rouge
Domaine : Château Hostens-Picant
Cuvée : Sainte-Foy Bordeaux Blanc
Cépage : Merlot, cabernet-franc
Millésime : 2010
Prix : 18€

Bref, un domaine à suivre, une équipe stable, de nouvelles arrivantes pleines d'ambition et d'énergie... ça fait une bonne occasion d'aller dans la région de Sainte-Foy non ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :