Rencontre avec l’appellation Plan de Dieu

Après l’appellation Cairanne, partons donc à la rencontre d’une autre appellation appartenant à l’AOC Côtes-du-Rhône villages, j’ai nommé Plan de Dieu. Etendue sur les communes de Travaillan, Violès, Camaret et Jonquières, cette appellation produit des vins assez typés. On peut pour cela remercier la nature offrant un climat sec et chaud en été, froid en hiver, assaini par le Mistral.

Que du vin rouge ici, composé à 50% minimum de Grenache Noir, puis Syrah et Mourvèdre à hauteur de 20% minimum. D’autres cépages locaux sont présents parfois, comme nous allons le découvrir.

Mais sans plus tarder, petit retour d’expérience sur les différents producteurs & vins découverts lors de cette rencontre !

Domaine de l’Espigouette

Globalement, un très joli domaine élaborant des vins dotés d’une belle vivacité qui vient soutenir une structure solide. Des vins qui méritent de vieillir quelques années au fond de la cave avant de donner tout leur potentiel, c’est particulièrement visible pour le millésime 2010, peut-être moins sur le 2011, plus orienté sur le fruit.

Domaine Le Grand Retour

On est ici chez un producteur qui sait ce qu’il fait, et sort de belles quilles années après années. Il faut dire que ses vins sont d’un équilibre sans faille, porté par une palette aromatique assez vaste, de belles épices (alors que le Mourvèdre n’entre pourtant « que » pour 20% dans sa composition), et une corpulence lui permettant sans soucis de tracer dans les années. Un joli domaine à découvrir donc.

Domaine des Favards

Quelques vins de millésimes plus « anciens » étaient disponibles à la dégustation…c’est là que j’ai découvert le domaine des Favards sur son millésime 2008… ma foi très plaisant. D’un assemblage assez classique (60% Grenache, 40% Mourvèdre), les vins du domaine sont des vins à laisser vieillir. Les tanins peut-être trop mordants dans leur jeunesse, l’équilibre et la trame acide du vin lui permettent de vieillir sereinement, offrant une profondeur et sérénité impressionnantes.

domaine_des favards

Domaine Martin

Dégustation de deux cuvées du Domaine Martin. La première, un Plan de Dieu 2010 donne un plaisir immédiat. Les tanins sont souples, le fruit croquant…bref, on en mangerait ! Sur la sélection prestige 2011, on est sur quelque chose de différent. Des tanins un peu plus secs dans un sens, mais toujours une belle rondeur, et des notes truffées qui commencent à apparaître… déjà !

Domaine Les Ondines

Le vin que j’ai goûté de ce domaine est clairement un vin qui a les moyens de vieillir. Porté par de belles notes épicées, sont équilibre est remarquable et ses tanins bien présents, bien travaillés… dommage de ne l’avoir goûté que sur 2011 !

Domaine des Pasquiers

Autre domaine qui offrait deux vins en dégustation. Tout d’abord, le Côtes-du-Rhône Villages 2010 montrait de belles notes végétales. Des tanins légèrement asséchants mais bien présents me font dire que ce vin a de l’avenir en dormant un peu en cave… Et en goûtant la cuvée l’Envy 2009, cette impression se tient totalement. Cette cuvée est aussi passée 9 mois en barriques, ce qui lui donne un côté plus « assis » qu’à son prédécesseur. Malgré un bois pas encore complètement fondu, on découvre tout de même de jolies notes d’évolutions.

Domaine Le Renard/Valand

Deux domaines entre les mains des mêmes vignerons, l’un en agriculture biologique sur 22ha à Travaillan (domaine Valand) et l’autre en lutte raisonnée de 65ha à Camaret (le Renard). Des vins généralement bien travaillés, offrant de belles gourmandises et complexités. Je pense notamment au Côtes-du-Rhône 2011 du Renard (très rond et soyeux) et à son homologue du domaine Valand (plus porté sur des notes de griottes et d’épices).

Domaine de la Ferme Saint Antonin

Un domaine très tourné sur le fruit dans ses vins. Un assemblage « classique » (50% Grenache, 35% Mourvèdre, 15% Syrah) qui offre sur les deux cuvées proposées (2010 et 2011) des vins toujours très équilibrés, fins, sur les fruits rouges.

Château Saint-Jean

Des assemblages plutôt originaux sur ce domaine, mêlant un Grenache très majoritaire (toujours plus de 70%), mais avec derrière d’autres cépages dans les starting blocks (on retrouve parfois autant de Mourvèdre que de Carignan – 4% chacun, c’est dire !). De fait, les vins sont tous dotés d’une belle fraîcheur, et d’un équilibre très aristocratique… on aime !

domaine_moun_pantai

Domaine Moun Pantaï

Mon vrai gros coup de cœur de cette dégustation. D’un assemblage original incluant de la Counoise (20%, autant que le Mourvèdre), les vins du domaine Moun Pantaï possèdent une finesse assez impressionnante, portée par une trame bien vivante et une superbe longueur en bouche. Bref, un magnifique vin vivant de terroir. On en glouglouterait bien tous les jours !

5 comments

  1. nicolasnicolas 5 avril, 2013 at 17:13 Répondre

    j’ai la chance de connaitre le domaine MOUN PANTAI.. Je trouve leur plan de dieu très interessant et nous avons un peu près la même analyse.. J’adore la finesse de ce vin. Un petit producteur qui fait vraiment de la bonne cam… mais il ne faut pas trop l’ébruiter..

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :