Qu'est-ce-que la minéralité d'un vin ?

Réclamée à cor et à cri, voici une définition, ma définition du concept de « minéralité » dans le vin, sensation dont je parle beaucoup mais qui n’est pas forcément claire pour tout le monde. Cette minéralité n’étant pas une chose simple à expliquer, tant elle est liée à beaucoup de facteurs, c’est donc à un exercice de définition complexe que je me prête…

Je vais commencer par citer une très jolie phrase d’un ami amateur de vin qui dit que « la vigne est un végétal qui a la force de transformer du minéral en liquide ». Effectivement, la vigne est une plante qui a la mauvaise habitude de tout faire pour survivre. Tout faire, au point de plonger très profondément dans le sol afin d’essayer de glaner les nutriments nécessaires à sa survie. C’est ainsi que dans certains sols, cette dernière se voit forcée de plonger à plusieurs dizaines de mètres pour survivre. Et c’est cet enracinement profond dans la terre qui donne la minéralité, symbole en quelque sorte d’un terroir et d’une histoire de la vigne.

Eaux et cailloux
Sauf que cette minéralité, comment la ressent-on ? Ce n’est certainement pas qu’une question d’acidité, l’acidité excessive et déséquilibrant le vin pouvant être terriblement néfaste. Ce n’est pas non plus qu’une question de complexité (même si souvent les vins complexes ont une belle minéralité). Ce n’est pas non plus qu’une question de caudalie (unité de mesure de la longueur en bouche d’un vin). Bref, qu’est-ce-que c’est, gustativement parlant ? J’aurai tendance à répondre simplement : Avez-vous déjà léché un caillou ? Et plus précisément un caillou pas loin d’un cours d’eau. La question est soit incongrue, cependant beaucoup l’ont fait, moi le premier. Et bien la minéralité d’un vin vous laisse une sensation finalement assez proche de celle que l’on peut ressentir après avoir léché un caillou. C’est une certaine sensation très longue en bouche, qui reste durablement au fond du palais. En même temps, c’est une sensation assez pure, presque liquide, fraîche. Voilà en tout cas ce que je ressens quand je parle minéralité.

Alors effectivement, un vin très minéral est aussi un vin long en bouche, apportant souvent une fraîcheur presque acide. De plus, la minéralité apporte un nouvel axe de lecture du vin, le rendant beaucoup plus terrien, mais aussi plus complexe.

Si vous avez envie de découvrir des vins très minéraux, le plus simple est de commencer sur des appellations reconnues pour leurs minéralités, tels que Sancerre dans la Loire, mais aussi bon nombre de grands Riesling alsaciens ou de grands Bourgogne.

J’espère avoir été clair dans cette définition et avoir éclairé votre lanterne sur la minéralité des vins. Si vous avez d’autres questions, d’autres points que vous voulez que je creuse, surtout n’hésitez pas à me le notifier dans les commentaires 😉

1 comment

  1. Steeve CAYLA 12 septembre, 2012 at 07:40 Répondre

    Merci ! Même si j’avais déjà eu une avant-première live :Þ
    Bon après avoir léché des cailloux (pas trop vaseux quand même), me reste à sentir ma ceinture en cuir, toutes sortes de fruits noirs, du tabac (done), lécher du fer, et toutes sortes de choses qui peuvent constituer le sol, l’environnement et l’outillage d’une manière générale. Tout ce qui va servir à faire le vin quoi.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :