Quel vin boire avec une raclette (et autres spécialités hivernales de fromage fondu) ?

Les températures nous le font bien comprendre ces derniers jours. Aucun doute, nous sommes bien en hiver !

Et qui dit hiver dit non seulement froid de canard, mais aussi verglas, bonhommes de neige, , ski, chalet, repas au coin du feu, fondue, tartiflette, raclette. Sauf que la raclette, c’est bien beau, mais on boit quoi avec ?

Par habitude, on a tendance à recommander avec un plat régional un vin voisin. C’est souvent assez judicieux, donc pourquoi ne pas tenter cela sur nos plats à base de fromage fondu (tartiflette, raclette…) ? On est dans des plats de montagne, donc regardons les vins de montagne sapristi ! Jura, Savoie, à moi !!!

fondueDéjà, préférez-vous le rouge ou le blanc ? C’est important, car cela va changer un petit peu les choix.

Commençons par les blancs. Ils devront être assez légers en arômes (pour que ces derniers, si trop complexes, ne se fassent pas tuer par le fromage), mais en même temps assez frais, assez vifs pour « réveiller » vos papilles endormies par la charcuterie et les patates baignant dans ces fines préparations fromagères. Quelque chose comme un Bourgogne aligoté par exemple (juste histoire de vous embêter et ne pas proposer quelque chose de la montagne, hop). Et pour les puristes, faites dans le régional avec des Apremont ou Crepy savoyards, légers et plaisants. Pour les amateurs de ski de fond, préférez des vins d’AOC Arbois, L’Etoile ou simplement des Côtes du Jura. Des chasselas alsaciens ou suisses peuvent aussi tout à fait convenir dans ce style.

Pour le rouge, un choix semble naturel : La mondeuse, cépage rouge de Savoie, fruité et charpenté. Sa charpente présente sans être étouffante répondra confortablement au fromage. Son côté fruité, voire parfois truffé enrichira votre expérience gustative. Après, si vous êtes réticent au vin de Savoie rouge à base de mondeuse, vous pouvez toujours vous rabattre confortablement sur un pinot noir ou merlot. N’hésitez pas à foncer dans un vin plutôt variétal que l’on peut trouver dans le Nouveau Monde. Les cépages y sont souvent bien poussés, et on y retrouve le fruit et la charpente nécessaire. Évitez de vous la péter avec un Chambolle-Musigny ou avec un Saint-Emilion Grand Cru. Vos invités ne pourront en apprécier les saveurs, qui trépasseront sous les assauts du fromage à raclette, fondue ou du reblochon.

Bon, maintenant, aux fourneaux, et que ça saute !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :