Quel vin à moins de 10€ ?

10_eurosC’est bien sympa de parler de très vieux millésimes introuvables et autres cuvées de prestige tournant aux alentours de 50,80, 100€ et bien plus, mais il ne faudrait tout de même pas oublier que la majorité des vins sont vendus à moins de 10€. Plus exactement 80% des bouteilles. Et même que la moyenne française est aux alentours de 3,50€ la bouteille, un peu moins de 10 chez les cavistes.

La question se pose alors : Quel vin dois-je choisir pour une soirée avec un budget maximal de 10€ ?

De là, deux réponses possibles.

  • Primo : Tu as un super caviste attitré, et il est ouvert. Tu vas chez lui et lui demande conseil. Il connaît mieux sa gamme que quiconque, donc ça sera rapide. Et en plus, s’il est sympa, il te fera découvrir plein de choses et te transmettra sa passion du vin. Rien que ça.
  • Secundo : Tu n’as pas de super caviste. Ou du moins pas attitré. Dans ce cas, tu iras en grande surface comme 88% des français qui achètent du vin. Et là, le choix va être corsé. Et les quelques conseils suivants peuvent être utiles.

L’appellation est (souvent) gage de qualité

aocLe conseil le plus simple que l’on entend est de sélectionner les vins d’appellations. Bordeaux, Côtes de Provence, Alsace… Effectivement, l’appellation d’origine contrôlée (AOC) ou protégée (AOP) est normalement un gage de qualité de production. Au sein de ces appellations, les vignerons sont soumis à des cahiers des charges stricts qu’ils doivent suivre, afin d’assurer une qualité minimale de production.

Donc aller vers une appellation c’est un bon début, mais pas n’importe laquelle et pas forcément une grande !

Une « erreur » classique est d’aller vers une appellation reconnue. Ainsi, en lisant Sauternes, Saint-Emilion ou Morgon sur la bouteille, on pense que ce sera forcément bon. Sauf que souvent, les petits vins d’une grande appellation sont souvent les moins bons. On l’a vu, une AOC/AOP impose des règles de qualité strictes. Or, pour les respecter, le vigneron est souvent dans l’obligation d’avoir un prix plancher assez élevé. Ainsi un Sauternes ou un Champagne sous les 25-30€, un Saint-Emilion sous les 15-20€ sont souvent des vins respectant le cahier des charges a minima : les produits à base de fruits sont de moins bonne qualité, et souffrent d’une vinification plus aléatoire. A moins de connaître un super bon vigneron qui sait ce qu’il fait, et ayant un rapport qualité/prix excellent. Cela existe, mais plus rarement en grande surface. Et si c’est chez votre caviste, retour au point 1 😉

Donc que faire ? Et bien tout simplement privilégier les plus petites appellations ! Grignan-les-Adhémar, Ventoux, Côtes du Forez, Vouvray, Montbazillac, Côtes du Marmandais, Pézenas, Sainte-Croix-du-Mont… et j’en passe des quantités ! Oui, un grand vin d’une petite appellation vaut toujours mieux que le petit d’une grande appellation. C’est un peu une des règles d’or dans la sélection en grande distribution.

Quelle est la valeur des vins médaillés ?

medaillesBio, médaille d’or au concours général ou de Trifouillis-les-Oies…que signifient tous ces macarons sur les bouteilles ?

A question simple réponse simple : A vous les faire acheter. La certification bio n’indique qu’une méthode d’agriculture biologique. En d’autres termes, le vigneron utilise des produits certifiés « bio » dans ses vignes…mais techniquement peut faire ce qu’il veut autour et pendant la vinification. Un vin bio n’est donc pas forcément vraiment bio, ni forcément bon.

Quant aux concours…je ne sais pas combien on en dénombre en France, mais le chiffre doit être assez élevé. Pour avoir été jury dans quelques-uns, je dois dire que je suis partagé. Certains sont plutôt fiables, dans le sens où ce sont des amateurs qui jugent des vins, en fonction de leurs goûts. En assumant que votre goût est proche de celui de la majorité des jurys autour de la table ce jour-là, vous avez donc potentiellement plus de chances d’aimer ce vin.

cote_faubourgD’autres concours présentent des vignerons ou des professionnels aux tables de jurys. Et ce sont souvent les vignerons de la même région qui présente les vins. Avoir autour de la table des personnes qui sont à la fois juge et parti me pose un petit souci, et j’ai donc plus de mal à accrocher à cette philosophie.

Pour faire simple : Je ne regarde pas ces macarons pour faire mon choix.

En conclusion : Oublier les macarons et viser des vins d’une petite appellation. La réussite ultime n’est pas assurée, mais on évite certains vins plus limites… Votre caviste restera votre meilleur ami !

Exemple de petits vins aux alentours de 7€ et qui feront « miamer » vos potes ? La gamme Côté Faubourg des Vignerons de Caractère. On est sur un vin d’IGP (Indication géographique Protégée) Méditerranée, et quel que soit la couleur (blanc, rouge ou rosé), vous trouverez des vins simple à boire, sympa, du genre à se dire « Mince, la bouteille est déjà finie ? ». Et après tout, c’est ça le principal non ?

2 comments

  1. [email protected] 14 juillet, 2015 at 18:09 Répondre

    Un article qui a toute son importance. Merci beaucoup !
    Serait-il possible de connaitre votre avis sur les sites d’abonnement mensuel vin ?
    (Le petit ballon, Vitibox, Troisfoisvin ….)
    Pensez-vous que c’est un bon rapport qualité / prix ?
    Car la bouteille est à plus de 10 euros. J’ai déjà testé 1 mois sur un des sites ci-dessus et j’ai été déçu, contrairement à des découvertes faites chez mon caviste à moins de 10 euro.

    • Tom Delanoue 15 juillet, 2015 at 08:10 Répondre

      Difficile à dire sur les abonnements tellement il y en a à ce jour.
      Le peu que j’ai eu l’occasion de tester m’ont plutôt déçu, les bouteilles étant finalement assez banales et sans surprises.
      Pour bien connaître la sélection, je sais que Trois Fois Vins propose de jolies quilles, avec des surprises vraiment présentes. Pour les autres, je n’ai eu aucun coup de coeur pour le moment 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :