Quand carafer un vin ?

On se demande souvent quel est le but de cette carafe un peu mystérieuse dans laquelle on va verser certains vins. Souvent porté aux nues (comme dans le manga les Gouttes de Dieu), parfois décrié, son rôle n'est pas forcément des plus simples pour l'amateur de vin. Nous allons donc ensemble essayer de rendre plus claire l'utilisation de la carafe.

Les-gouttes-de-Dieu-carafeDéjà, une petite précision, nous séparons bien l'action de passer le vin en carafe (communément appelé "carafer", bien que ce verbe n'existe pas dans le dictionnaire) et le décanter. Dans le premier cas, on passe le vin dans une carafe offrant une grande surface de contact du vin avec l'air, dans le but d'aérer ce dernier. Dans l'action de décanter le vin, on verse ce dernier dans une carafe bien plus étroite avec pour but non pas de l'aérer, mais de séparer le liquide d'un dépôt solide, que l'on trouve souvent dans les vins assez âgés.

Intéressons-nous donc au passage du vin en carafe. Quand doit-on le faire ? L'éviter ? La réponse n'est pas si simple qu'elle en a l'air, et il n'existe pas spécialement de règle immuable à suivre. Généralement, passer un vin rouge jeune et tannique en carafe permet d'adoucir ses tanins et révéler ses arômes. Sur un vin rouge plus léger, l'intérêt sera moindre, car ce dernier peut ne pas s'ouvrir beaucoup plus en carafe qu'en étant ouvert un peu avant la dégustation.

Sur un vieux vin, un passage en carafe peut-être un peu casse-gueule. Même sur un vin rouge très structuré, ce dernier après quelques (longues) années est fragile, et l'exposer à une grande quantité d'air d'un coup peu le casser, faire passer ses arômes. Et donc nous faire passer à côté de la bouteille.

carafe_vinEt les blancs alors ? Ont-ils un intérêt à voir le monde au travers d'une carafe ? J'ai tendance à dire non pour un blanc plutôt jeune. Je n'ai jamais vu d'intérêt à beaucoup aérer un jeune Sancerre, Chablis ou même Riesling. Par contre, sur un blanc plus complexe, de quelques années, un passage en carafe peut l'aider à s'ouvrir, réveiller ses arômes plus rapidement. Sans que ce soit beaucoup plus bénéfique qu'ouvrir la bouteille 1/2h avant dégustation, mais si on ne peut pas attendre, ça dépanne toujours.

En règle générale, bien préparer un vieux vin à la dégustation en le mettant à bonne température au moins 4-5h avant, et en l'ouvrant au moins 30 minutes avant le service suffit à se passer d'une carafe. Cette dernière est plus une aide en situation de vin trop timide ou au contraire, trop jeune et exhubérant qu'une solution miracle à tous nos soucis. Mais il est toujours bon d'en avoir une sous le coude : je n'ai pas souvenir d'un carafage à mauvais escient...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :