On a goûté les Primeurs 2015 à Bordeaux

featured_saint-emilionSi il est difficile déjà de déguster, lire, appréhender un vin en le connaissant, le faire sur un vin primeur est encore plus complexe. Pour ceux qui ne connaissent les primeurs que de nom, voici un rapide rappel : le vin primeur est un vin très jeune, ayant à peine fini sa fermentation et n’étant pas ou très peu élevé. Historiquement, le vin primeur (voire pas encore même fini de fermenté) était consommé peu après les vendanges dans un cadre souvent festif. Les années 60 ont vu un vin primeur devenir une star qui est encore célébrée le troisième jeudi du mois de novembre, le Beaujolais nouveau.

Les châteaux du Bordelais se sont lancés dans les années 70 à la conquête des primeurs. Le but : pouvoir proposer d’acheter à prix préférentiels des vins avant leur mise sur le marché (souvent entre 18 et 24 mois plus tard). Évidemment, ces vins étant en cours d’élevage, ils ne sont pas « finis ». C’est donc chaque année la découverte de ces jeunes vins qui permettent de se faire un avis sur ce qu’adviendra le millésime par la suite.

vins_derenoncourt_2015Donc déguster un vin en primeur, un vin rouge nécessitant de l’élevage en particulier n’est pas chose aisée, et je dois avouer ne m’y aventurer que depuis le millésime 2009. Et si chaque année j’ai l’impression de lire un peu mieux le vin que l’année précédente, ce n’est jamais pour autant Byzance. D’autant plus que les vins peuvent encore largement évoluer durant l’élevage. La dégustation d’un primeur représente donc un habile assemblage de 30% de technique de dégustation, 30% de connaissance du vigneron, de sa méthode d’élevage et de ce qu’il va donner au vin, 30% d’anticipation sur l’action de cet élevage sur le vin dégusté et 10% de chance.

Lors de la soirée Terroirs 2015 organisée par les équipes du célèbre consultant Stephane Derenoncourt, j’ai donc eu l’occasion de découvrir de nombreux primeurs de régions diverses, dont forcément Bordeaux. Certains « jus » (si l’on peut les appeler comme ça) possédaient de très beaux potentiels. Morceaux choisis :

stephane_derenoncout

Stephane Derenoncourt présentant le millésime 2015

Bordeaux Supérieur

- Le Château Gree Laroque présente déjà une belle finesse malgré quelques notes un peu végétales.
- De belles notes d’eucalyptus et de fleurs sur le Château Jean Faux promis à un bel avenir.

Pomerol

- Un toucher déjà soyeux, une belle finesse et une acidité bien présente annoncent un beau millésime sur le Château Petit-Village
- Le Château Saint-Pierre possède également un très grand potentiel, fin mais aux tanins puissants et avec une belle acidité.

Saint-Emilion

- Le Château de Candale offre quelque chose de déjà très avenant, croquant avec des notes déjà cacaotées.
- Le Château Fonplégade présente une vivacité et un côté ciselé qui présume donc d’un beau potentiel.
- Le Château Guadet est déjà très mûr pour son âge, sans perdre non plus d’acidité…deux clés intéressantes pour son avenir.

- On ne présente plus le Château La Gaffelière qui est gourmand, floral et doté d’une belle tension.

charlotte_valentine_hostens_picant

Charlotte et Valentine du Château Hostens-Picant

Sainte-Foy Bordeaux

- La cuvée Lucullus du Château Hostens-Picant possède déjà un bel équilibre qui s’affinera et s’étoffera avec l’âge.

Par ce petit bout de la lorgnette, on comprends donc mieux les annonces autour de ce millésime 2015 qui s’annonce donc exceptionnel. On lui retrouve comme dénominateur commun une certaine puissance, maturité, mais aussi une grande fraîcheur. Pour Stephane Derenoncourt, il s’agit d’un millésime de créateur : le vin se faisant tout seul par des conditions idéales, c’est donc le moment de créer quelque chose avec une palette de couleur complète. A première vue, pour lui, 2015 rappelle 1989 (que non, je n’ai pas goûté en primeur !) plus que 2009 (plus solaire) ou 2005 et 2010 plus fermés. Un millésime exceptionnel, c'est aussi l'avis d'Olivier Poussier, meilleur sommelier du monde en 2000 qui assure la sélection du site Vente à la Propriété.

VALP PrimeursIl est donc normal que pour célébrer cet évènement des Primeurs 2015, le site de ventes privées de Vins et Champagnes, www.ventealapropriete.com, propose évidemment sa sélection de primeurs.

Avec une sélection signée donc Olivier Poussier et Christian Martray, on y retrouve une belle sélection de châteaux, qu'ils soient mythiques (Margaux, Haut-Brion, Cheval Blanc…), immanquables (Chasse-Spleen, Lynch-Bages, La Lagune…) ou des propriétés moins célèbres mais tout autant qualitatives  (Lanessan, Giscours, Fleur de Boüard...). Une sélection sympathique donc, accessible par le site en s’inscrivant gratuitement sur le site et par une nouvelle application dédiée iPhone et iPad spécifique pour les primeurs (accessible ici : https://itunes.apple.com/fr/app/valp-primeurs/id1082342980?mt=8). Un moyen pratique donc pour sélectionner les meilleurs primeurs 2015 !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :