Mes grands classiques #1 : La Bourgogne de Dugat

Un peu comme le cinéma, la littérature ou la musique, l’univers du vin possède ses grands classiques, ses indémodables, ses références. A la différence près que, contrairement au cinéma par exemple, l’artiste doit produire un « reboot  » différent chaque année.
Reboot d’une saga qui s’étend parfois sur des décennies qui ont permis de situer cette bouteille, ce domaine dans l’imaginaire collectif et de prendre une place dans les rêves de nombreux amateurs qui aimeraient goûter une bouteille ne serait-ce qu’une fois.

Ces classiques, ce sont des domaines, des bouteilles mythiques qui, malgré les saisons, les époques, gardent une qualité sans faille, et perpétuent le mythe. Et bien c’est autour de ces classiques que j’ai envie de parler, de ces bouteilles dont le nom suffit à attiser la curiosité de l’amateur et faire saliver le connaisseur.

Si certains de ces classiques ont déjà été abordés ici (coucou les Amoureuses du Domaine Roumier), j’ai pensé qu’ils méritaient une bonne place dans les pages (virtuelles) de 1098.Fr, donc les voilà. Et on commencera donc par le Bourgogne du domaine Dugat.

Domaine Claude Dugat - Bourgogne - 2014

bourgogne_dugat_2014Le domaine Claude Dugat est un domaine de 6 hectares basé sur la commune de Gevrey-Chambertin, en pleine côte de Nuits. Si les Gevrey-Chambertain, Charmes-Chambertin ou Chapelle-Chambertin sont à peu près aussi discrets que coûteux dans les étals de nos cavistes, le Bourgogne « classique » (si l’on peut dire ça) est une très bonne entrée dans l’univers de ces grands bourgognes rouges.

Cette bouteille, encore jeune, offre pourtant un plaisir impressionnant. D’une grande finesse, elle sait manier l’équilibre complexe entre la jeunesse, la fraîcheur, la complexité et la puissance. D’apparence délicate et fragile, le vin s’épanouit en bouche avec une puissance discrète mais affirmée. Les amateurs des écrits de Machiavel peuvent y voir l’expression parfaite de « la main de fer dans un gant de velours ». Cet équilibre parfait est construit autour de très belles notes de fruits rouges, gourmands, tout en simplicité. La finale, longue et tendue, démontre une magnifique fraîcheur.

Une grande bouteille donc déjà, offrant énormément de plaisir, et une initiation parfaite aux très grands de la Bourgogne rouge.

Région : Bourgogne
Appellation : AOC Bourgogne
Domaine : Domaine Claude Dugat
Cuvée : Bourgogne
Cépage: Pinot noir
Millésime : 2014
Prix : Aux alentours de 35€

springsteen_the_wild_the_inncent_the_e_street_shuffleQu’écouter avec un Bourgogne de Dugat ?

En buvant un verre, on met quelle musique alors ? D’apparence simple mais complexe et parfaitement réussi, c'est un "petit" album d'un grand, d'un très grand. C'est un vin qui se boit en écoutant un Goats Head Soup des Rolling Stones ou The Wild, The Innocent and The E-Street Shuffle de Bruce Springsteen. L'introduction parfaite avant les chefs-d'œuvre.

Que manger avec un Bourgogne de Dugat ?

Face à un vin à tel point sur le fruit, à la fois aussi délicat et puissant, il lui faut une viande qui parle, mais qui reste aussi tout en finesse. Un filet mignon de porc, des ris de veau, ou même pourquoi pas un poisson expressif comme le bar de ligne serait parfait sur ce vin.

man_on_the_moonQue regarder avec un Bourgogne de Dugat ?

Et si l'on est plutôt d'humeur film ?  On sortira évidemment un Blu-Ray d'un très grand, mais accessible. Quelque chose comme Peggy Sue s'est mariée de Coppola ou Man on the Moon de Milos Forman. Pas d'Amadeus ou de Parrain, on les réservera pour les grandes cuvées 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :