Les indispensables de votre bar idéal

Allez, changeons un peu de sujet (c’est vrai, le vin c’est sympa, mais il y a d’autres choses dans la vie non ?) et revenons-en à nos spiritueux et cocktails. Si vous êtes un minimum amateur de spiritueux et de cocktails, la question vous est déjà passée en tête au moins une fois : C’est quoi le bar idéal ?

Je vais vous proposer donc mon bar idéal, totalement subjectif, et qui a 2 buts principaux :

1°) Préparer de savoureux cocktails pour les soirées entre potes
2°) Profiter de bons alcools purs en mode club anglais (oui, je suis fan de l’époque victorienne et d’Oscar Wilde, ET ALORS ?)

Donc, dans ce bar idéal, il vous faudra…

Les rhums

rhum_savanna_5_ans

Ceci est un très très bon rhum

Je dis LES rhums car on peut tout faire avec. Du Planteur Punch au célébrissime Mojito, en passant évidemment par le Daïquiri que je porte bien plus dans mon cœur que le précédent. Pour le 1er, il faut un bon rhum agricole, un truc qui envoie. Je suis un fan du rhum Savanna (peut-être car un très bon pote est réunionnais…). Un Savanna 5 ou 7 ans, et/ou un Havana Club de 7 ans (pas agricole, mais sympa pour des cocktails à base de rhum ambré) sont des rhums parfait pour cela. Et en plus, ce sont des rhums que vous pouvez aussi les déguster dans un fauteuil club en fumant un bon cigare…le plaisir non ?

Pour un Daïquiri ou un Mojito, au risque de subir le courroux de mes confrères , j’apprécie particulièrement le Baccardi.

leblonPour les Dark N'Stormy ? Rien de tel qu'un rhum épicé tel que le Gosling's Black Seal ! Plus d'infos sur ce cocktail ? C'est par ici.

Sans être un rhum, vous pouvez être aussi fan de caïpirinha, pour cela, une bonne Cachaça est toujours la bienvenue…et là, idem, foncez chez Leblon, c'est fin, frais, et idéal pour réaliser le plus célèbre des cocktails brésiliens !

La vodka

Alors je suis hyyyyper compliqué sur la vodka. Peut-être car j’ai eu de très mauvais moments avec des vodkas moyennes, mais en tout cas je suis incapable de boire les Smirnoff, Eristoff, Zubrowka et autres vodkas de supermarchés.

grey_gooseDonc, avoir une bonne vodka est pour moi primordial. Mes standards sont réellement la Stolichnaya ou, sur un segment plus premium, la Grey Goose. La Belvedere, 42 Below ou la Russian Standard rendent bien aussi dans le bar sur une Balalaïka ou un Moscow Mule.

Pour plus de détail sur une jolie sélection de vodka, allez donc vous promener par ici...

Le gin

gin_citadelle

Mon favori...

La tentation est grande de dire « les gins » tellement j’aime cet alcool. Je suis un incorrigible fan de bons Gin Fizz, Ginger Gin Fizz ou encore d’un classique Gin Tonic. Alors je n’aime pas avoir un seul gin en stock, j’aime varier.

Dans les « basiques », oubliez déjà les Gibson’s de supermarché, et préférez un joli Beefeater, Hendrick’s, Tanqueray, ou le classique Bombay Sapphire qui est toujours un succès.

Un peu aventurier ? Cherchez donc un Bombay Sapphire East ou un gin Citadelle, c’est bon, c’est frais, et ça assure GRAVE dans le bar.

La tequila

patronLa Tequila est un alcool des plus nobles...et malheureusement des plus "violentés".

Pour quelque chose de beau, à boire seul ou en cocktail, il ne faut pas avoir peur d'investir un peu, et une bouteille d'Avion Silver ou de Patron Silver sont parfaites.

Le mezcal est très à la mode en ce moment, et pareillement, vous n'avez que l'embarras du choix ! Le premium reste la production Del Maguey, mais vous trouverez toutes les informations dans mes notes de dégustations à voir ici.

Le whisky

J’ai beaucoup parlé de whisky dans ces lignes, donc difficile d’en dire plus…

elijah craigPour les cocktails typés américains (Old Fashioned, Mint Juleps…), je vous recommande des bourbons  classiques et pas forcément trop forts en goût tels que Jim Beam, Four Roses ou Elijah Craig.

Après, si vous êtes joueur, lâchez-vous dans les scotchs, et là, je ne peux que vous conseiller de voir mes autres articles sur ces sujets :

- Tout savoir sur le whisky
- Signatory Braeval Vintage 1998
- Scapa 16 ans
- Penderyn 41
- Hibiki

Le cognac et l’armagnac

m2010_2Le cognac s’affirme de plus en plus dans les cocktails, et pour réussir un bon Horse’s Neck, rien de tel qu’une belle Folle Blanche de Grosperrin, sachant qu’un Meukow VSOP est aussi très « cocktailisable » et hurle Sidecar dans le verre.

Pour boire sur un bon cigare, un joli XO de Remy Martin ou un millésime de Grosperrin seront fabuleux.

J’ai en revanche beaucoup de mal à concevoir l’armagnac en cocktail,  mais assis dans un bon fauteuil moelleux, un petit Gelas de 7 ans ou un millésime de Françis Darroze, ça ne se refuse pas.

Les autres alcools essentiels en cocktail

fee-brothers-bitters

#fantasme car introuvables par chez nous...

Il est difficile de concevoir des cocktails sans quelques alcools « secondaires » qui vous aideront bien. Je pense notamment à un bon triple sec (Cointreau ou Grand Marnier pour les classiques, le Trois Citrus de Merlet pour les plus amateurs), un vermouth efficace (Noilly Prat ou Martini, ou pour les plus gastronomes, le Vermouth Del Professore) et une jolie absinthe (où là, je ne connais pas grand-chose, j’avoue).

Les bitters sont aussi essentiels pour réussir vos cocktails. Après le classique Angostura, faites-vous plaisir avec les bitters Fee Brothers. Pas forcément faciles à trouver (une jolie sélection est proposée tout de même ici), mais quand vous en avez…Prune, Orange, Menthe et plein d’autres arômes sont présents, afin de réussir tous les twists dont vous rêvez !

Amateurs de kir ? Vous n’avez pas le droit de passer à côté des liqueurs et crèmes de cassis (ou autres) d’une bonne maison de Nuits St-Georges comme Cartron ou Vedrenne. Notez que Merlet à Cognac en fait aussi de très bonnes…

Et enfin, le plus important, ce qui n’a pas d’alcool

fever_tree

#fantasme n°2

Car un bon cocktail, ce sont des bons produits, et pas seulement de bons produits alcoolisés, alors n’hésitez pas à foncer sur de bons produits de base. Si pour le sirop de base (ou sirop de sucre), vous n’avez pas des millions de choix (même si celui fait maison marche toujours très bien), ce n’est pas le cas pour les sodas.

Alors le Coca Cola du Cuba Libre, c’est du Coca Cola, là, c’était facile.

En revanche, ne mettez pas de Schweppes ou Canada Dry dans un Gin Tonic ou un Ginger Gin Fizz malheureux ! Non, préférez les tonic, ginger ale ou ginger beer de Fever Tree. Les essayer, c’est les adopter !

Les accessoires

Après beaucoup d’essais plus ou moins fructueux, j’ai enfin trouvé mon matériel idéal pour la confection de cocktails. Le voici :

- Un shaker. Boston ou Continental, à votre guise. Je préfère de loin le Boston, plus simple à ouvrir pour le service.

shaker_continental

Un shaker continental...

shaker_boston

Un shaker Boston !

 

- Un jigger. Il peut-être gradué, c’est encore mieux pour les dosages.

jigger

Le fameux jigger

- Une passoire. Obligatoire avec un shaker Boston pour avoir de jolis cocktails sans résidus.

passoire_cocktail

Cette image pour ceux qui pensaient à la passoire des pâtes...

- Un presse-citron ou squeezer. Beaucoup plus simple que de presser ses citrons avant la réalisation, vous pressez vite, bien et à volonté avec cette petite bête.

squeezer_presse_citron

Le Freddy Krueger des citrons

- Des pourers. Surtout si vous faites des soirées cocktails avec beaucoup de réalisations. Bien plus utile alors que le jigger, 1s d’écoulement = 1cl.

pourer

Non, ceci n'est pas l'arme fatale du bar PMU avec le Ricard !

- Un verre mélangeur et une cuillère à mélange. Pour les cocktails à la cuillère, pas au shaker (si vous voulez vous mettre James Bond à dos quoi).

Après, les autres petites choses du genre cuillère-paille, pilon, pince à glaçons sont utiles, mais ne relèvent pas du “quotidien” du bar.

Pour les verres... j'ai envie de dire prenez ceux que vous aimez et trouvez jolis. Des verres pour des shorts drinks (pas plus de 12cl), d'autre pour les longs à 25cl. Le but est que ces verres vous plaisent, afin que vous vous fassiez aussi plaisir en réalisant, et servant ces cocktails. Le visuel est crucial !

Voilà voilà, j’espère que ce petit article vous aura plu, et vous aidera dans la constitution de votre bar idéal…et dans la réalisation des cocktails qui vont avec !

3 comments

  1. xylpho 20 janvier, 2014 at 12:21 Répondre

    Bonjour,
    J’ai beaucoup apprécié cet article, je suis toujours un peu perdu quand je veux remonter mon bar 🙂 Concernant le cognac, je ne sais pas si le Maxime Trijol XO est « cocktailisable » mais je parie ma fortune en dégustation 😀

    • tom2185 21 janvier, 2014 at 11:49 Répondre

      Toujours difficile je trouve que d’utiliser un « grand » alcool dans un cocktail… ou alors, il faut vraiment maîtriser le cocktail afin de mettre en valeur l’alcool de base.

      Je me souviens d’un fabuleux Old Fashioned fait avec un HIbiki 17 ans au Bar à l’époque où y officiait Carlos Madriz, c’était top.

      Donc oui, tu peux tenter ton XO dans un cocktail, mais fait bien attention à mettre en valeur l’alcool, il le mérite 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :