Krug, dégustation d'un champagne d'exception

L’année dernière, c’était la première fois que je trempais mes lèvres dans du Dom Pérignon. On a beau avoir traîné ses guêtres 4 ans dans la campagne rémoise, on est loin d’avoir tout goûté. Alors si Jacques Selosse, Ulysse Colin, Françis Boulard, Egly-Ouriet, Tarlant, Charlot et je vous épargne des Roederer, Bollinger, Deutz, Gosset etc… étaient déjà passés dans le gosier de votre serviteur, il n’en était rien de Krug.

Je vous passe l’histoire de la maison, fondée en 1843 avec pour objectif de ne produire que des champagnes d’exception et de prestige. Aucune notion de premier ou grand cru chez Krug, la philosophie de la maison est plutôt d’assembler les meilleurs raisins qui soient dans des cuvées différentes chaque année, mais conservant le style propre à la maison. Afin de se procurer les meilleurs raisins, la maison a de nombreux contrats avec des vignerons. La base de règlement de ces contrats étant la superficie de la parcelle, et non la quantité de raisin produite. Ainsi, le vigneron cherche à produire les meilleurs raisins, et non le maximum de quantité au risque de diluer ces derniers.

Mais assez parlé, passons au meilleur : la dégustation !

Champagne Krug Grande Cuvée

krug_grande_cuveeContrairement aux autres maisons qui cherchent à produire un BSA (Brut Sans Année) toujours identique (c’est d’ailleurs un argument de vente pour certains : Le champagne que vous buvez pour vos 20 ans de mariage est le même que celui du mariage), Krug cherche donc à exprimer son style, sans copier chaque année son vin.

Et ce style, c’est une charpente solide mais pas envahissante, une bulle très fine, une grande complexité arômatique et une longueur phénoménale.

Sur cette Grande Cuvée, c’est exactement la sensation que l’on a, où les arômes floraux côtoient la brioche, un léger côté toasté, du citron confit… le tout dans un superbe équilibre et une longueur impressionnante.
En le laissant s’exprimer plus longtemps dans le verre, des arômes de champignon, de sous-bois apparaissent, renforçant la complexité du tout.

Pour information, ce sont 142 vins qui ont été assemblés pour cette Grande Cuvée dégorgée en 2013, vins répartis sur 11 années de 1990 à 2006.

Région : Champagne
Appellation : Champagne
Domaine : Krug
Cuvée : Grande Cuvée
Cépage : Pinot noir, pinot meunier, chardonnay
Millésime : Sans
Prix : 170€

Champagne Krug Rosé

Second vin, seconde expression sans perdre la typicité de la maison. Ici, il est question de fruits rouges en plus (framboise, groseille), et le côté beurré/toasté n’arrive qu’après.

La bouche est toujours d’une grande intensité, les bulles vives, sans perdre en élégance ni en minéralité, bien que la finale soit plus en retrait que sur la Grande Cuvée.

Région : Champagne
Appellation : Champagne
Domaine : Krug
Cuvée : Rosé
Cépage : Pinot noir, pinot meunier, chardonnay
Millésime : Sans
Prix : 250€

Champagne Krug Millésime 2003

krug_millesime_20032003 est toujours une année difficile (souvenez-vous de cette canicule), et il est intéressant de voir ce que cela donne sur la Champagne. Côté Krug donc, on est surpris par un nez insistant sur les agrumes mûrs et fruits secs, comme s’il était à son apogée (ce qui est d’ailleurs fort possible). En bouche, on retrouve les classiques de la maison (bulle fine, intensité marquée, notes toastées), avec un côté plus pâtissier que les autres vins, plus gourmand.

Un superbe vin donc de plaisir immédiat, qui perd un peu sur la longueur en bouche, plus large que long diront certains.

Région : Champagne
Appellation : Champagne
Domaine : Krug
Cuvée : Millésime 2003
Cépage : Pinot noir, pinot meunier, chardonnay
Millésime : 2003
Prix : 240€

Champagne Krug Millésime 2000

krug_millesime_20002000 est un beau millésime en champagne, en plus du côté “année 2000” dont beaucoup de maisons ont profité.
Ici, l’exhubérance du 2003 est clairement loin. Non, ce millésime 2000 favorise la complexité, la profondeur. Les fruits secs se marient à des arômes de sous-bois, de champignons. Le toasté de la maison est toujours là, parfaitement intégré à l’ensemble. La bouche est d’une très grande élégance, d’une netteté impressionnante. Et quelle longueur en bouche ! Un champagne qui semble ne pas s’arrêter, un peu comme le sustain d’une Les Paul pour les amateurs.

Une grande élégance et un champagne d’exception donc.

Région : Champagne
Appellation : Champagne
Domaine : Krug
Cuvée : Millésime 2000
Cépage : Pinot noir, pinot meunier, chardonnay
Millésime : 2000
Prix : 240€

Que dire pour conclure ? Qu’autant Dom Pérignon m’avait un peu déçu (du moins sur le rapport qualité/prix), autant je trouve que Krug fait vraiment figure d’exception. Des champagnes somptueux, chacun avec leurs caractéristiques propres, mais sans perdre la patte de la maison, ce côté “force tranquille”. Le prix est certes un frein, mais il faut en avoir bu au moins une fois pour (re)découvrir l’excellence de la Champagne et de ses grandes maisons.

Un plaisir rare donc, mais un plaisir à (re)faire !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :