Dégustation du Riesling Gueberschwihr de Zind Humbrecht 2009

Dégustation aujourd’hui d’un autre vin du domaine Zind Humbrecht. Vous avez pu récemment lire dans ces lignes mon commentaire sur  le pinot blanc de ce même producteur. Etant donné que ce dernier m’a laissé un excellent souvenir, c’était avec une impatience non dissimulée que je souhaitais goûter à ce riesling.

Alors, que donne-t-il ? En premier lieu, visuellement, le vin semble très jeune. Très clair, très fluide, on sent une certaine vivacité dans le vin, première impression que le nez ne viendra pas contredire.

Effectivement, le nez est très symbolique des rieslings que j’aime. D’une très grande minéralité, il apporte aussi son lot d’agrumes. Saupoudrez le tout d’un petit côté hydrocarbure (pétrole) hyper représentatif de l’appellation, et vous vous retrouvez avec un canon du genre. Ce côté hydrocarbure n’est cependant pas aussi marqué que chez Trimbach - et beaucoup moins que chez Roland Schmitt. Un juste milieu très appréciable donc.

zind_humbrechtUne fois en bouche, c’est un plaisir assez impressionnant, surtout pour son jeune âge. D’un équilibre sans faille, le vin se montre tranchant à souhait, vif. En un mot, c’est un vin profondément vivant. On lui retrouve les arômes d’agrumes, les odeurs de l’été, couplés à cette fraîcheur qui donne des frissons. Le sol et la minéralité sont présents, soutenant le côté droit et vivant. C’est un vin qui a des choses à dire, et les exprime très clairement. Il représente son sol par sa fraîcheur, ses arômes et sa minéralité. Sa longueur en bouche est très belle, dans la lignée de la qualité du vin – globalement exemplaire.

En conclusion, une vraie grosse émotion que ce riesling Gueberschwihr de Zind Humbrecht. Un vin vivant, tranchant, minéral, mais aussi riche en arômes. Un vin qui m’a fait frissonner, et ils sont peu dans cette catégorie !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :