Dégustation du Riesling Grand Cru Altenberg de Bergbieten du Domaine Roland Schmitt 2008

Ce n’est un secret pour personne, j’ai une vraie faiblesse pour les grands Riesling. C’est une de mes grandes failles et j’ai pour mètre étalon le Riesling de la maison Trimbach, avec comme top la cuvée Frédéric Emile, riche, droite et « huguenaude » comme il faut. Bref, goûter un nouveau Riesling est toujours un challenge doublé d’un plaisir sans faille.

Et comme le domaine Roland Schmitt ne m’a jusqu’ici jamais déçu (tout comme mon caviste préféré qui me l’a recommandé), c’est donc avec hâte que j’ai goûté ce flacon.

Déjà dans le verre, on peut constater la superbe couleur dorée de ce vin, vin fin et léger qui file dans le verre sans aucune accroche, montrant déjà les caractéristiques d’un vin sec au possible… cette texture et sa couleur me mettait déjà l’eau à la bouche.

riesling_roland_schmitt

En revanche, contrairement aux Riesling de la maison Trimbach, le nez était moins « pétroleux », beaucoup plus agrumé, floral et fruité. On y ressentait très fortement les notes de fruits du type pêche blanche, ce qui accompagne parfaitement les notes florales qui viennent enrichir la palette aromatique complexe de ce vin.

En bouche, comme on pouvait s’y attendre, on retrouve toutes ces notes déjà complexes (même pour un vin jeune comme celui-ci). Le vin se montre d’une finesse impressionnante, tout en étant d’une droiture et franchise sans faille. Tout en longueur, une pointe d’acidité résiduelle vient légèrement perturber l’équilibre de ce vin. Sans être un défaut, c’est plutôt une indication comme quoi ce vin peut faire des ravages dans 5 à 10 ans.

Une grosse claque en somme que ce Riesling. Droit, franc, riche, complexe, sans non plus montrer la rigueur typique de ce cépage… Une très belle réussite, un vrai plaisir dans le verre, on en reprend avec plaisir.

2 comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :