Dégustation des whiskies Hibiki

HIbiki est un whisky blend (comprendre, un assemblage de whiskies de différentes distilleries et années – en opposition avec un Single Malt issu de whisky d’une seule et même distillerie) japonais. Lancé en 1989, c’est un des fleurons du groupe japonais Suntory avec les deux single malts que sont Yamazaki et Hakushu – crées  respectivement en 1984 et 1994. A titre informatif, le groupe Suntory Whisky fête d’ailleurs sa 90e année en 2013, excusez du peu.

hibiki

Les whiskies Hibiki, à la manière des assemblages champenois, sont donc issus de l’assemblage de whiskies en provenance de la distillerie Yamazaki, première distillerie du Japon produisant des whiskies plutôt terriens, rappelant ceux du Speyside, et aussi des whiskies en provenance des distilleries d’Hakushu et Chita. Les vieillissements des différents whiskies utilisés dans le blend peuvent varier, et l’on peut avoir une proportion (même infime) de très vieux whiskies dès les 12 ou 17 ans d’âge (l'âge indiqué sur la bouteille est l'âge minimum des whiskies utilisés dans la composition du blend) – comme un champagne peut avoir dans son assemblage des vins issus de plusieurs millésimes plus anciens.

Mais assez discuté, voici les dégustations tant attendues :

Hibiki 12 ans

On est ici sur un whisky assez « jeune », basé essentiellement sur le fruit. D’abord vif en bouche, il s’affine progressivement vers des arômes plus sucrés avant de terminer sur une finale plutôt douce.

Hibiki 17 ans

Logiquement, ce whisky est plus mâture que son petit frère (et cela ne va pas aller en s’améliorant). On reste assez fruité finalement, mais le travail d’élevage commence à se faire ressentir avec des arômes de vanille, de caramel. Ce fameux goût du Mizunara (chêne japonais utilisé quasiment exclusivement dans les distilleries suscitées) commence à apparaître.

Hibiki 21 ans

L’élevage commence à réellement prendre le pas sur les arômes floraux que l’on a connu sur le 12 ans. Ici, le caramel, les fruits un peu confits et les arômes de bois se font sentir beaucoup plus, accompagnant un whisky bien plus sec que ses petits copains.

Hibiki 30 ans

Ici, on envoit du lourd… Cette bouteille a à peu près tout gagné (meilleur blend au monde pour beaucoup, il est régulièrement cités dans les meilleurs whiskies du monde). On découvre sur ce whisky des sensations plus chaudes, plus sucrées. Cannelle, cacao, mais aussi le Mizunara se font sentir, offrant un whisky très complexe, riche, et ayant quasiment perdu toute son amertume.

whiskies_hibiki

Cette dégustation nous permet donc de voir l’évolution souhaitée des whiskies, évoluant petit à petit vers des notes plus sucrées, boisées… Ce qui est assez amusant quand on vient de l’univers du vin : Dans le monde du vin, les arômes du bois – d’élevage – se fondent dans le vin avec l’âge, apportant une complexité supplémentaire, sans jamais s’imposer sur le fruit. Au niveau du whisky, c’est différent, on ressent plus le bois avec l’âge toujours fondu soit, mais majeur dans la palette aromatique.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :