Coudoulet de Beaucastel 2009

Petit frère du Château de Beaucastel de Pierre Perrin, le Coudoulet de Beaucastel partage un sol très similaire (ils sont voisins), un encépagement quasiment identique et est travaillé par les mêmes mains. Donc en somme, un « mini » Château de Beaucastel duquel on attend beaucoup, et ce d’autant plus que le millésime est réputé fabuleux. Bref, une potentielle très bonne affaire.

Dans le verre, le vin est terriblement foncé, presque noir. Typique de la région me direz-vous, il n’empêche que cela surprend toujours !

coudoulet de beaucastel

Mon expérience avec le nez de ce vin a été très déroutante pour moi. Accompagnant mes hôtes en cuisine, c’est là que j’ai senti le vin. Entouré de multiples produits végétaux (oui, il fait chaud, on fait des salades), j’ai eu l’impression que les odeurs de légumes venaient entraver mon odorat sur ce vin. Je me suis donc isolé loin de la cuisine afin de me replonger plus « sereinement » dans le verre. Etonnamment, ces arômes végétaux étaient encore là, toujours aussi présents et opulents. Il m’a fallu beaucoup de temps avant de réussir à y déterminer des senteurs de menthe et réglisse imposantes…et déroutantes sur ce type de vin. Une fois les arômes végétaux passés, nous retrouvons des petits fruits noirs jeunes accompagnés d’épices complexes. Du classique, mais très bien amené et terriblement séduisant. Certainement un des plus beaux nez qu’il m’ait été donné de sentir cette année.
La bouche s’est montrée dure au premier abord. Solide et forte, elle ne déroge pas à l’habitude des vins du Rhône ! Mais derrière cette force se cache un vin équilibré en diable, presque sans astringence, riche en tanins frisants la perfection. Les fruits étaient là, les épices aussi, et c’était un véritable régal gustatif que de goûter ce vin. Et un plaisir ne venant jamais seul, on retrouve en fin de bouche cette fraîcheur végétale, presque mentholée, si forte au nez,. Et avec elle un côté rafraîchissant tranchant avec la dureté du vin, ainsi qu’une longueur en bouche tout à fait remarquable.

Excellent aujourd’hui, c’est un vrai enchantement que ce vin. Grosse émotion de l’année, je dois avouer que j’en attendais beaucoup, mais qu’il a su surpasser toutes mes espérances ! Un vin qui peut vieillir 15 ans encore facilement, mais que je ressortirai tous les 5 ans, pour voir son évolution, et profiter à nouveau de sa richesse, et de sa générosité.

1 comment

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :